NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

4 août : jour de Mémoire pour la Bretagne

Il y a 224 ans, lors de la nuit du 4 aoùt 1789, l’Assemblée Constituante française proclame, de manière unilatérale, l’abolition de l’État de Droit breton. Ce dernier, garant des libertés bretonnes après l’annexion de 1532, avait défendu contre vents et marées les intérêts de la nation bretonne vaincue. Au XVIIIème siècle, les députés bretons parviennent, par une véritable guérilla juridique, à émanciper de plus en plus la province de Bretagne de l’absolutisme royal. En cette nuit du 4 aût 1789, la personnalité bretonne est abolie, ses représentants récusés, plus aucune instance ne représente le Peuple Breton et ses droits face à l’État Français lancé sur la voie du jacobinisme révolutionnaire.

Patrick Pearse , une vie pour l'Irlande

Patrick Pearse est une figure des plus emblématiques de l’Histoire irlandaise dans sa lutte pour l’indépendance. Il est membre de la Ligue Gaélique, fondée en 1893, qui mène un combat pour la renaissance culturelle de l’Irlande et la défense des valeurs de la civilisation celtique. Car, pour Pearse, comme pour beaucoup de membre de cette organisation, les combats culturels et politiques sont mêlés. Il ne peut y avoir de combat politique pour la libération de l’Irlande sans, d’abord, un combat culturel pour le renouveau de la nation irlandaise. Patrick Pearse et ses amis se veulent d’abord et sont avant tout, des militants identitaires .

[VIDEO] An Alarc'h !

"An alarc'h " , ( Le Cygne ) chant patriotique breton à la gloire du retour triomphal en terre bretonne , en 1379 , du futur duc Jean IV , exaltant le combat contre l'envhahisseur français . Un hynme du nationalisme breton contemporain :

James Conolly , pour l'Irlande !

Pâques 1916. L’Irlande, sous le joug du capitalisme anglais depuis le 17ème siècle, se soulève contre l’oppresseur. Le 24 avril, à Dublin, James Connolly, avec les principaux dirigeants nationalistes révolutionnaires de l’insurrection, proclame la République. Cet acte sera le symbole de la synthèse réussi du socialisme révolutionnaire fondé sur le principe de lutte des classes avec le nationalisme révolutionnaire. Une Union, qui reste encore aujourd’hui, indispensable à toute lutte de libération nationale.

Le père Noel , héritage du monde nordique

le personnage du père Noel est une survivance du Dieu nordique Odin, divinité principale du panthéon de l'Europe du Nord. Odin (du vieux norrois Óðinn Wōden en anglo-saxon ou Wotan en vieux haut-allemand) est considéré comme le dieu principal de la mythologie nordique et le chef d'Ásgard. Il est également considéré comme le patron de la magie, de la poésie, des prophéties, de la guerre et de la chasse. Il est considéré comme étant le principal membre des Ases.

A l'origine d' Euzkadi : Sabino Arana

Sabino Arana Goiri (26 janvier 1865-25 novembre 1903), est considéré comme le fondateur du nationalisme basque, des symboles nationaux basques - drapeau basque (ikurriña), du nom de la nation basque (Euzkadi), des prénoms basques utilisés aujourd'hui, d'un nombre important de néologismes (Aberri, Abertzale, etc.) et du parti nationaliste basque, EAJ-PNB. Il se distingue également par sa religiosité, son attitude anti-libérale et anti-socialiste, son rejet du colonialisme (surprenant en cette fin du XIXe siècle européen).
Page(s) - 1

Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

En ces périodes de pollutions visuelles et sonores que sont les campagnes électorales, la parution d'un ouvrage traitant de questions idéologiques fondamentales quant à l'histoire, l'avenir du mouvement national et du peuple Corse se doit d'être saluée, indépendamment des options défendues par son auteur. Tel est le cas d'INDIPENDENZA, un recueil d'analyses destinées à l'émergence d'un mouvement indépendantiste authentique, inscrivant son action dans la rupture avec les cadres institutionnels imposés par l'occupant. L'auteur de cette contribution est Ghjuvan'Petru Santini, militant de la première heure, inlassable défenseur de l'idée d'auto-émancipation du peuple par lui-même au sein de ses propres institutions. Une orientation plus que jamais à l'ordre du jour, à l'heure où apparait clairement la vanité des stratégies "pragmatiques" et autres "dialogue avec Paris".