NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

14 di Lugliu, FESTA NAZIUNALE CORSA !

14-07-2015

U 14 di lugliu 1755, Pasquale Paoli fù elettu "Capigenerale di a Nazione Corsa " è "Generale di u Reame di Corsica" da a Cunsulta di u cunventu San Antone di A Casabianca. L'indipendenza fù pruclamata u 15, e u "babbu di a patria " incaricatu di scrive una custituzione. Vint'anni nanzu, in 1735 ( Cunsulta d'Orezza ), a Corsica s'era piazzata sott'a prutezzione di a Vergine Maria, adduttantu cume innu naziunale u cantu riligiosu " Dìu vi Salve Regina". E stu 15 di lugliu 1755, dopu seculi d'oppressione è di resistenza populare, nascia, cun l'aiutu di Dìu, un statu corsu suvranu.

Figlioli di sta terra innaquata di lacrime e assuata di tanti sacrifizii, i patriotti si sò accolti una volta di più in stu locu storicu è sacru per fà campà a mimoria è cresce a speranza d'un avvene libaru è naziunale.

A Squadra

Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Dans une île à l'image ternie, qui cherche désespérément sa voie entre Europe et Méditerranée, le mouvement de revendication nationale corse moderne, né dans les années 70, a peine à répondre aux espoirs de renouveau qu'il avait suscités. L'aliénation corse, c'est l'histoire d'une démarche qui se voulait révolutionnaire et qui s'est laissé enfermer dans les schémas de la pensée unique française et européenne. Pour sortir de cette aliénation réductrice et suicidaire, il faudra réinventer l'esprit libertaire et communautaire de la culture corse ancestrale. C'est ce qui est proposé dans ce livre témoignage qui aborde sans complaisance et sans détours les grands thèmes de l'actualité corse d'aujourd'hui, immigration, accusations de racisme, choix de société, loi, justice, alternatives sociales, laïcité, communautarisme, qui secouent une société qui a perdu ses repères. Une société qui semble avoir oublié que le véritable combat des peuples du troisième millénaire sera d'abord celui du refus d'obtempérer au politiquement correct.