NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

La Corse de 754 à 1990

Petit rappel historique émanant de l'association catholique "a crucetta" ,rappelant l'origine des arrétés Miot et l'illegittimité fondamentale de la présence française en Corse . Pour comprendre l'histoire contemporaine de la Corse, il faut remonter aux premières heures de notre ère. En effet, la Corse fut chrétienne dès le début. La conversion de son premier évêque (nommé par Saint Paul) fit sensation, s'agissant d'un noble romain faisant partie de la suite de Néron.

14 di lugliu , festa naziunale Corsa !

U 14 di lugliu 1755 , Pasquale Paoli fù elettu "generale di a Nazione Corsa " da a Cunsulta di u cunventu San Antone di Casabianca . L'indipendenza fù pruclamata u 15 , e u "babbu di a patria " incaricatu di scrive una custituzione . Oghje in 2012 , i patriotti corsi un si scurdanu di u so duvere : fà campà l'idea di Nazione Corsa libera e suvrana.

Partitu Corsu Autonomista in 1931 :

Cuntribuzione di u Partitu Corsu Autonomista à i "Stati Generali di a Corsica " letta da Petru Rocca ,delegatu di u partitu e direttore di " A Muvra " . Si ritrova inde stu discorsu e prime rividicazione pulitiche di u naziunalismu corsu : Assemblea Naziunale Corsa ( cunsulta Naziunale ) , pruprietà naziunale di a terra , università etc...

Documentu storicu : A CHJAMA DI PETRANERA

Militenti di a Chjama per l'Indipendenza , è u Sucialisimu , di u PPI , di u Rinnovu è i patriotti fora di e strutture si so adduniti u 6 d'ottobre 2001 in Petranera . Hanu ripigliatu i valori d'origine di a lotta di liberazione naziunale per mette in ballu una strategia cu trè tema maio .

Mythes Corses d'origine indo-européenne

26-04-2012
Extrait de la conférence du Dr Marcellesi , organisée par l'associu Korsi Alta Rocca ( 21 / 04 / 12 ) : Si l'archéologie a révélé les traces de l'arrivée des indo européens en Corse vers 3000 av. J.C., c'est l'analyse structurale de certains mythes qui permet de comprendre comment ils réalisèrent pacifiquement l'assimilation des cultures néolithiques alors présentes dans l'île: d'une part le mazzérisme totémique, système de prédiction de la mort à travers un animal totem, substitut s'accompagnant d'un tabou du cadavre laissé sans sépulture, d'autre part la religion des morts des populations mégalithiques;

Travagliadori Corsi !TRAVAGLIADORI CORSI

Aprés la grande saignée opérée sur notre peuple lors de la premiére guerre mondiale , des centaines de milliers de Corses furent contraints à l'exil par la misère planifiée par la République Française et ses relais locaux . Cette volonté de détruire notre peuple se manifestera ensuite par une colonisation de peuplement méticuleusement organisée au plus haut niveau . Un remplacement de population évoqué comme une des politiques possibles par un rapport commandé au début des années 70 , par les autorités françaises au Hudson Institute , un organisme d'analyse américain .

CIRCINELLU, prete e cumbattente di a Nazione

29-08-2014
Nous ne savons pas grand-chose de Dumenicu Leca, dit U Circinellu, signifiant le tout rond. Prêtre et résistant corse du 18° siècle. Circinellu serait né en 1702 à Guagnu, où il a été prêtre, ou à Ortu; il serait grand de taille et aurait les cheveux roux. Nous pouvons penser que son surnom lui venait des ses cheveux. Il a fait de grandes études à Rome c'est pourquoi sa maison s’appelait "la casa romanaghja. Avec lui vivait sa s½ur Anghjula-Maria Leca surnommée "Ritondella" qui avait perdu son mari et trois enfants à la guerre.

Scritti corsi,Cuscenza naziunale

"la Corse a un passé de Nation, né d'événements complètement étrangers à l'histoire de France. Elle possède les caractéristiques d'une nationalité répondant aux définitions modernes : elle forme un ensemble géographique parfait ; par son peuple, par sa langue, par sa race, par son caractère, par ses coutumes, par ses traditions" A MUVRA 6 AVRIL 1930

Sucialismu Corsu

" Nous préconisons comme aboutissement logique et naturel, la rupture avec le capitalisme assortie de l'édification d'un socialisme original .Un socialisme qui ne saurait consister en une version plus ou moins corsisée de la social-démocratie, ni en une transposition , meme édulcorée du système socialiste bureaucratique , autoritaire et brutal ,qui a fait faillite (.....) Ses orientations doivent avor pour point d'appui et de référence les valeurs humaines de dignité ,de justice , de liberté , ses traditions communautaires qui ont fait la grandeur de notre nation ." "Le socialisme original prend racine dans la mémoire collective du peuple Corse et s'efforce de faire une nouvelle synthèse entre l'esprit égalitaire et communautaire incarné par Sambuccuciu d'Alandu , les acquis de la révolution paoliste et le mouvement de libération national contemporain ."

Pasquale Paoli, père de la patrie !

En 1792, dans le souci de préserver les Corses des atrocités de la révolution française, Pasquale Pascal Paoli prend ses distances avec les révolutionnaires de 1789. Les divisions s'accentuant, il croit sage pour sauver la Corse et lui permettre un gouvernement à part, de la séparer de la France afin de lui assurer, de la part d'un autre État un système de protectorat . En 1792, il est traduit par Lucien Bonaparte comme contre-révolutionnaire devant la Convention et déchu de son commandement.
Page(s) - 1 - 2 - 3

Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Dans une île à l'image ternie, qui cherche désespérément sa voie entre Europe et Méditerranée, le mouvement de revendication nationale corse moderne, né dans les années 70, a peine à répondre aux espoirs de renouveau qu'il avait suscités. L'aliénation corse, c'est l'histoire d'une démarche qui se voulait révolutionnaire et qui s'est laissé enfermer dans les schémas de la pensée unique française et européenne. Pour sortir de cette aliénation réductrice et suicidaire, il faudra réinventer l'esprit libertaire et communautaire de la culture corse ancestrale. C'est ce qui est proposé dans ce livre témoignage qui aborde sans complaisance et sans détours les grands thèmes de l'actualité corse d'aujourd'hui, immigration, accusations de racisme, choix de société, loi, justice, alternatives sociales, laïcité, communautarisme, qui secouent une société qui a perdu ses repères. Une société qui semble avoir oublié que le véritable combat des peuples du troisième millénaire sera d'abord celui du refus d'obtempérer au politiquement correct.