NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

La Testa Mora en Seine-Saint-Denis !

09-04-2015

La tension monte dans toute la Corse, à mesure que s'approche l'heure du coup d'envoi de la finale de la Coupe de la Ligue qui opposera le 11 avril le Sporting Club de Bastia au Qatar-Saint Germain.

Comme cela a été maintes fois rappelé sur de nombreux médias et réseaux sociaux, le contexte de cette rencontre excède largement le cadre sportif et revêt une dimension éminemment politique, au vu de ce qu'incarne respectivement chacune des deux équipes en présence : Football populaire et enraciné contre foot business mondialiste, Corse contre Qatar, Bastia contre LFP ...

Près de 25 000 Corses, de l'île et de la diaspora seront présents au Stade de France, arborant autant de drapeaux "turchini" mais aussi et surtout la TESTA MORA qui insupporte tant les autorités coloniales.

Soucieuse d'assurer la victoire de l'écurie de ses suzerains enturbannés, la LPF tente de conjurer la puissance du "13eme homme" bastiais en multipliant les restrictions et interdictions visant les groupes de supporters. Gageons que ceux-ci répondront comme il se doit à ces provocations, et que ne passeront pas inaperçus ceux des politiciens insulaires qui accepteront de siéger en tribune présidentielle aux côtés des dirigeants de la LFP et de l’État français.

L'autre aspect très symbolique  de cette confrontation est son contexte géographique. Le Stade de France se trouve en effet en Seine-Saint-Denis. La basilique éponyme renferme les sépultures des Rois de France, vestiges d'une grandeur civilisationnelle à jamais éteinte. Mais aujourd'hui et après avoir constitué des décennies durant un laboratoire du "communisme municipal", le 9-3 est reconnu dans le monde entier comme l'une des vitrines de la diversité et du vivre-ensemble à la française que produisent les "Valeurs de la République". Un modèle sociétal que le gouvernement entend imposer sur tout le territoire français, jusqu'en Corse . Les insulaires qui en ont le temps et l'envie pourront d'ailleurs profiter de leur séjour pour visiter la région. Ils s'imprègneront du  bonheur et de la joie de vivre exsudant de ces innombrables et célèbres cités-dortoirs qui assurent la renommée du fief politique de Mr Bartolone, l'actuel président de l'Assemblée Nationale. Une sérénité partagée à un point tel que la police n'estime plus nécessaire d'imposer dans ces zones une présence considérée comme superflue...

Les plus chanceux y croiseront peut-être le principal ambassadeur de la "culture" du 9-3 : l'intellectuel Joey Starr, intime des grands de ce monde et régulièrement invité à l’Élysée.

                                 Joey Starr, ambassadeur de la culture du 9-3, intime des grands de ce monde ....

De quoi interpeller ces Corses primitifs et ingrats,"culturellement violents", ignorant la déférence due aux émirs qataris, osant encore se reconnaitre dans ce symbole barbare de la TESTA MORA et pour nombre d'entre eux, refuser de se diluer  dans la République Française.

Forza Bastia, Forza Corsica !!


A Squadra


Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Dans cet ouvrage, Gilles Guyot et Philippe Chiaverini examinent les différences entre les constitutions américaines et françaises, issues toutes deux d'une même matrice idéologique, celle du culte des "Droits de l'Homme". Ceux-ci sont élevés au rang de religion révélée, universelle et par conséquent sacralisée par leur volonté proclamatrice. Rien de tel dans la constitution de la Corse indépendante de 1755 qui, comme le souligne les auteurs, "n'a pas éprouvé le besoin de dresser une liste solennelle des droits de l'homme d'abord pour un motif théologique car ils sont convaincus que Vérité et Justice découlent directement de Dieu". La Corse souveraine s'inscrit dans le courant réaliste, celui de l'acceptation d'un ordre des choses émanant de principes supra-humains dont la société des hommes doit s'inspirer.