NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

Noel Ortodoxe

05-01-2012
Ce 7 Janvier les chrétiens orthodoxes relevant d'Eglises ayant conservé le calendrier julien féteront Noel . De la Russie à la Serbie en passant par le Mont Athos ,les communautés se rassembleront pour célébrer ce jour d'espérance . Les eglises orthodoxes demeurent les plus traditionnelles du monde chrétien , l'eglise catholique étant "sous controle" mondialiste depuis le concile Vatican II.Les peuples qu'elles inspirent comptent donc aujourd'hui parmi les principales cibles du Nouvel Ordre Mondial , de ses réseaux subversifs voués à la destruction spirituelle et physique des peuples européens .

Laicité et mouvement national corse

"Non , vous l'avez compris , ce qui me choque , c'est la référence à la laicité .Pourquoi la société corse serait elle basée sur la laicité, c'est à dire officiellement une société non confessionelle , en fait une société hostile aux confessions religieuses ? Tout simplement parce que notre shéma de pensée n'a qu'une référence , la France , la pensée française .Au risque de me répeter ,je demande , pourquoi ne pas rester français ? Puisque nous en épousons toutes les valeurs , le code civil , le code pénal , la république , les lieux communs et maintenant la laicité ? Qu'allons nous chercher une émancipation ? Emancipation de quoi ?

L' esprit Légionnaire

02-02-2012
Sur le plan de l’esprit, il existe quelque chose qui peut déjà servir de trace aux forces de résistance et de renouveau : c’est l’esprit légionnaire (**). C’est l’attitude de ceux qui surent choisir la voie la plus dure, de ceux qui surent combattre tout en étant conscients que la bataille était matériellement perdue, de ceux qui surent convalider les paroles de la vieille saga : « Fidélité est plus forte que feu », et à travers lesquels s’affirma l’idée traditionnelle qui veut que ce soit le sens de l’honneur ou de la honte – et non de petites mesures tirées de petites morales – qui crée une différence substantielle, existentielle, entre les êtres, comme entre une race et une autre race.

Julius Evola : Déclin de l' occident

L'actuelle «civilisation» de l'Occident est dans l'attente d'un bouleversement essentiel sans lequel elle est destinée, tôt ou tard, à s'écrouler. Elle a réalisé la perversion la plus complète qui soit de tout ordre rationnel des choses. Règne de la matière, de l'or, de la machine, du nombre, en elle il n'y a plus ni respiration ni liberté ni lumière. L'Occident a perdu le sens du commandement et de l'obéissance. Il a perdu le sens de la Contemplation et de l'Action.

Julius Evola : S'élever jusqu'au sommet

Dans le monde moderne, il est deux facteurs qui empêchent de comprendre le sens qu’avait la spiritualité dans notre tradition la plus ancienne : le premier est le caractère abstrait de notre culture ; le second est l’exaltation d’une force dénuée de lumière. D’un côté, il est des gens qui identifient l’esprit à la simple érudition de bibliothèque ou d’amphithéâtre universitaire, aux jeux intellectuels de la philosophie, à l’esthétisme littéraire ou vaguement mystique. De l’autre, les jeunes générations ont fait du sport une véritable religion et ne voient rien d’autre que l’ivresse d’une séance d’entraînement, d’une compétition et d’un exploit physique : elles ont donc fait du sport un but et une idole au lieu d’en faire un moyen.
Page(s) - 1 - 2 - 3

Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

L' antiracisme contemporain a peu de choses à voir avec le racisme réel qui, dans les pays occidentaux, n'est ( heureusement ) plus le fait que de quelques esprits marginaux. En l'espace de deux décénnies, il s'est transformé en une idéologie qui n'a plus rien à voir avec son objet initial. Cette idéologie, observe Paul-François Paoli, " stipule que le racisme est le mal absolu de notre temps et qu'on ne peut le combattre que par une sorte de prophylaxie permanente, en trquant les porteurs de la peste et en prohibant tout ce qui, de près ou de loin, risque de ressuciter le " monstre ".