NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

rencontre avec le Centre Cervantes

12-08-2014

      La Sicile vit  depuis de nombreuses décennies sous le joug d'une occupation à plusieurs visages. Occupation militaire ouverte des forces américaines, occupation politique par un régime mafieux installé par l'occupant atlantiste, et désormais afflux massif de migrants qui chaque jours s'échouent sur les côtes de l'ile. Nos camarades du "Spazio libero Cervantes" luttent au quotidien pour la conscientisation politique et l'émancipation de leur peuple en dehors des partis, contre le Système. Ils participent activement à la résistance populaire contre le projet américain NO MUOS, aux conséquences gravissimes pour la santé publique. Un combat enraciné s'inscrivant dans une perspective révolutionnaire globale pour la libération de l'Europe.

 

 

 1) Quelle est "l'histoire" du Centre Cervantès ? Vos objectifs et modes d'action ?

 

- L'Espace Libre Cervantès est le premier centre social "non conforme" du sud de l'Italie. Il nait le jeudi Saint ( 9 avril ) 2009 lorsqu'un groupe de garçons décide de franchir les grilles d'un bâtiment administratif de la rue Santa Sofia de Catane et de faire de cette structure publique abandonnée depuis 2001, un centre dédié à la jeunesse comprenant une salle de sport,une salle de conférence, une bibliothèque, une petite auberge. L'objectif est de s'opposer à la dégradation et l'immobilisme par l'action et l'engagement direct : faire de l'établissement que nous avions occupé, un oasis de sport, de culture et de solidarité .

 

2) Vous êtes mobilisés dans le réseau NO MUOS, pouvez vous expliquer ce qu'est le MUOS et la réalité de l'occupation militaire américaine de la Sicile ?

 

- Depuis juillet 1943, date du débarquement anglo-américain en Sicile, les yankees n'ont jamais laché notre terre. Au nom de la "libération", ils ont occupé militairement l'ile, faisant tout ce qu'ils voulaient . Ils ont installé des bases, caché des têtes nucléaires, dissimulé des déchets, et dernièrement mis en place le MUOS ( Mobile User Objective System ) , un système ultra-moderne de télécommunication de la marine militaire américaine . Le but de cette infrastructure complexe est le controle et la coordination de tous les systèmes de communication militaires américains dispersés sur tout le globe. Les informations que les quatre stations recueilleront permettront aux dirigeants militaires américains le contrôle de tous les engins mobiles parmi lesquels les fameux drones, avions sans pilotes qui seront aussi basés à Sigonella . Malheureusement la propagande officielle présente les américains comme des libérateurs et de par la défaite militaire de l'Italie dans la seconde guerre mondiale, leur présence sur le territoire sicilien et italien en général est perçue comme une chose normale. Nous refusons ce concept et disons ouvertement que les américains sont l'un de nos ennemis et qu'ils doivent quitter notre terre et l'Europe.

 

 

3) Quels sont vos rapports avec les centres sociaux de gauche et l'extrême gauche en Sicile ?

 

- L'extrême gauche voit en nous des ennemis et nous juge fascistes. Nous pensons que par delà les diverses visions, la confrontation ne sert que notre véritable ennemi : l'occupant américain, la franc-maçonnerie, les lobbys financiers. Malgré que nous combattions un même ennemi ( contre le MUOS par exemple ), l'extrême gauche prefère nous exclure de ses manifestations au nom d'un antifascisme désormais hors du temps. De notre côté , nous préférons crever que de céder un mètre à quiconque se trouve de l'autre côté de la barricade.

 

 

4)  Ces dernières semaines, l'on a beaucoup parlé du problème de l'immigration clandestine en Sicile. Comment jugez-vous l'action des autorités italiennes ?

 

- L'opération MARE NOSTRUM est un véritable désastre. Chaque jour les côtes sicilienne sont prises d'assaut par des milliers d'immigrants avec la bénédiction du gouvernement italien et de l'Union Européenne. Nous, nous n'avons rien contre ces malheureux qui se voient contraints d'abandonner leur terre, mais nous pensons que ça ne peut pas être la solution : L'Italie, et la Sicile en particulier, vivent une époque de forte crise, il n'y a plus de travail et les jeunes doivent quitter leur terre pour bâtir un avenir, et l'état est perçu comme un ennemi qui abuse des honnêtes gens pour protéger les puissants et privilégier les étrangers. Une telle masse de déshérités provoquera une catastrophe sociale sans précédent : la solution est l'arrêt immédiat de l'immigration et plus de social . Si l'on veut aider réellement un pays en difficulté, l'on doit l'aider à s'autodéterminer et non l'inciter à abandonner sa terre. 

 

5) Que pensez-vous de l'idée d'indépendance pour la Sicile ?

 

- La Sicile et le peuple sicilien doivent avoir le courage d'écrire leur propre histoire et leur propre avenir. Pour celà, les siciliens doivent se regarder en face . La Sicile est l'une des plus belles iles du monde, elle renferme toutes sortes de richesses et de ressources, elle a  une histoire que beaucoup envieraient. Centre de la culture de la Méditerranée et même au delà, nous n'avons pas été en mesure d'exploiter  ces atouts mais seulement de nous faire exploiter. Nous avons laissé l'industrie pétrochimique détruire nos côtes grace à des accords entre mafias, franc-maçonnerie et services secrets pour déverser des déchets de toutes sortes, tuant des milliers de personnes et détruisant notre terre. Nous laissons nos politiciens corrompus exploiter le peuple, enrichir les puissants et appauvrir les autres dans une véritable boucherie sociale. En fait nous aimerions trouver comme uniques coupables des personnages ou des structures en dehors de la Sicile mais nous pensons que la première responsabilité est celle des siciliens eux-mêmes, toujours prêts à baisser la tête et se soumettre. Nous sommes confiants dans la force et la capacité de nos patries à affronter l' Europe des banquiers et des bureaucrates, pour l'édification de l'Europe des Peuples.

 

Merci Camarades

 

lire aussi :

SICILIA, CORSICA : O.T.A.N FORA !

O.T.A.N: la Sicile résiste, la Corse se tait


Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

"Peuple et nation corses au XXIe siècle" se veut un défi : celui de donner un nouveau souffle au nationalisme en remettant en cause des dogmes , une idéologie de la lutte nationale qui s'est forgée voici prés de 40 ans avec "main basse sur une une ile" , afin de permettre l'avènement d'une nation corse dans le monde du XXIe siècle . L'auteur aborde des sujets tabous que le mouvement national , selon lui , a trop souvent évité d'aborder, comme les flux migratoires, les relations internationales, la problématique économique et financière d'une Corse autonome. Il critique une vision du nationalisme acquise voici des décennies qui n'a pas voulu ou pas su se remettre en cause .