NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

IN MEMORIAM TOUSSAINT LUCIANI

07-02-2018

C'est avec tristesse que nous apprenons le décès à l'âge de 79 ans de Mr Toussaint Luciani, ancien maire de Moca Croce, conseiller général du canton de Petreto Bicchisano, conseiller territorial dès 1982 et remarqué par François Mitterrand. Tous les néomuvristes s'inclinent devant un des héros de l'anti-gaullisme mais aussi devant le polytechnicien.
 En effet, depuis l’éviction des territoriales de Pierre Chaubon par Orsucci, la Corse ne dispose plus de technicien de valeur au moment où elle en a le plus besoin. Au fil des décennies, la quantité des élus à prévalu sur leur qualité. Il y a peu d'hommes politiques corses contemporains que nous pourrions appeler "nos pères spirituels" . Toussaint Luciani en a fait partie; parce qu’au sein de cette petite Nation, il était un des rares à avoir une vision d’État alors que ses successeurs n'ont qu'une conscience de tribus, voire de meutes. Nous lui rendrons un dernier hommage sur sa tombe jeudi à 15h. Certains doivent se sentir à peine plus soulagés car malgré sa longue maladie, son ombre à plané au dessus de chaque scrutin.

Comme on le chantait au sujet de Napoléon: "Et même mort, il les faisait trembler encore."

A SQUADRA

Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Comme l'affirme Denis Luciani, l'auteur de l' "Essai sur la génèse et la nature de la féodalité corse", l'étude du Moyen Age comme source de mentalité et de structuration sociale du peuple corse se révèle riche d'enseignements quant au présent et l'avenir . La principale faiblesse du monde féodal corse, qui fut la cause de sa soumission à des puissances étrangères puis de son effacement ne découle pas de la géographie ou des structures claniques, mais de l'absence d'une dimension religieuse transcendante et unificatrice. Une carence à laquelle tenteront de remédier les Révolutions nationales du XVIIIe siècle. Le roi Théodore fondera un Ordre de Chevalerie inspiré des Teutoniques, puis les paolistes placeront le Royaume de Corse sous la protection de la Vierge Marie. L'idée même de Nation Corse est donc sous-tendue par des principes d'ordre spirituel, dont l'oubli ou la mise à l'écart par les influences modernistes seront à l'origine de nombres de dérives ( guerre des "caporali" nationalistes des années 90 ) de la revendication nationale contemporaine. La dimension métaphysique de la lutte nationale Corse intériorisée par tous ses acteurs, son opposition absolue au Chaos occidental, demeurent la clé de la transmutation des faiblesses en force capable de générer un véritable ordre civilisationnel, au coeur du nouveau Moyen Age à venir.