NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

Jacques Nicolai, combattant de la liberté !

10-07-2017


Notre compatriote et camarade Jacques Nicolai était une fois de plus honoré ce 21 juin en Croatie, à l'occasion de la commémoration officielle des 25 ans de la libération du plateau de Miljevci.

Invité par l'armée croate et accompagné d'autres volontaires étrangers, Jacques Nicolai a été félicité par la présidente de la république croate Kolinda Grabar Kitarovic, le premier ministre, le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, les autorités politiques de la Dalmatie . Il fut également chaleureusement salué par le Chef d'Etat Major des Armées. Celui-ci prononça un émouvant discours à la gloire des 113 et 142 HV, les deux brigades qui réussirent cette audacieuse opération permettant de libérer une zone stratégique de 108 kilomètres carrés du territoire croate. La journée s'acheva par une magnifique messe à ciel ouvert célébrée devant une foule enthousiaste et patriote. Notre camarade a en outre accordé un long entretien à la chaine de télévision HRTV1 .

Jacques Nicolai est honoré en Croatie pour les mêmes raisons qui lui ont valu moult persécutions en France : un combat intransigeant contre le totalitarisme marxiste et le liberté des peuples. La République  française, véritable "prison des peuples" européens historiques a jeté Jacques Nicolai en prison. Aujourd'hui encore à l'instigation de l'état colonial et de ses agents locaux, interpellations, perquisitions, garde à vue et procès se succèdent, à l'encontre d'un homme libre qui ne baisse pas la tête et entend défendre sa liberté de penser et de s'exprimer.





Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

La « guerre des Maures »,ainsi que la malédiction d'Arrigo Bel Messere ( "Corsica non avra mai bene "), ont scellé le destin du peuple corse pour un millier d'années. Faisant partie de l'occident chrétien sans en accepter véritablement les fondements. Il s'accommodant de la religion de Rome comme de chaque nouvel envahisseur n'assumant jamais sa contradiction originelle. Il prendra l'apparence de la puissance dominante tout en gardant un système de fonctionnement interne propre, d'où des déchirures et des conflits : des Giovannali à Sambucucciu, des soulèvements cinarchesi à ceux de Sampieru, de Paoli à aujourd'hui. L'Ouvrage de Denis Luciani, sous-titré "aux origines du peuple Corse historique", met en lumière, à travers le mythe Colonna, la faiblesse fondamentale de notre peuple : une certaine incapacité à se référer à une dimension transcendante donc unificatrice, relevant de la première fonction traditionnelle - souveraineté et contemplation- intégrant anagogiquement tous les clans et groupes sociaux. Reconquérir une terre, refonder un royaume, conjurer la malédiction par le rattachement à un Ordre civilisationnel, le mythe Ugo Colonna, mais aussi le contexte de cette époque, qui, dans la réalité cyclique rythmant la vie des hommes et des sociétés, préfigurent celui de demain, parlent aux Corses d'aujourd'hui.