NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

Jacques Nicolai, combattant de la liberté !

10-07-2017


Notre compatriote et camarade Jacques Nicolai était une fois de plus honoré ce 21 juin en Croatie, à l'occasion de la commémoration officielle des 25 ans de la libération du plateau de Miljevci.

Invité par l'armée croate et accompagné d'autres volontaires étrangers, Jacques Nicolai a été félicité par la présidente de la république croate Kolinda Grabar Kitarovic, le premier ministre, le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, les autorités politiques de la Dalmatie . Il fut également chaleureusement salué par le Chef d'Etat Major des Armées. Celui-ci prononça un émouvant discours à la gloire des 113 et 142 HV, les deux brigades qui réussirent cette audacieuse opération permettant de libérer une zone stratégique de 108 kilomètres carrés du territoire croate. La journée s'acheva par une magnifique messe à ciel ouvert célébrée devant une foule enthousiaste et patriote. Notre camarade a en outre accordé un long entretien à la chaine de télévision HRTV1 .

Jacques Nicolai est honoré en Croatie pour les mêmes raisons qui lui ont valu moult persécutions en France : un combat intransigeant contre le totalitarisme marxiste et le liberté des peuples. La République  française, véritable "prison des peuples" européens historiques a jeté Jacques Nicolai en prison. Aujourd'hui encore à l'instigation de l'état colonial et de ses agents locaux, interpellations, perquisitions, garde à vue et procès se succèdent, à l'encontre d'un homme libre qui ne baisse pas la tête et entend défendre sa liberté de penser et de s'exprimer.





Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Comme l'affirme Denis Luciani, l'auteur de l' "Essai sur la génèse et la nature de la féodalité corse", l'étude du Moyen Age comme source de mentalité et de structuration sociale du peuple corse se révèle riche d'enseignements quant au présent et l'avenir . La principale faiblesse du monde féodal corse, qui fut la cause de sa soumission à des puissances étrangères puis de son effacement ne découle pas de la géographie ou des structures claniques, mais de l'absence d'une dimension religieuse transcendante et unificatrice. Une carence à laquelle tenteront de remédier les Révolutions nationales du XVIIIe siècle. Le roi Théodore fondera un Ordre de Chevalerie inspiré des Teutoniques, puis les paolistes placeront le Royaume de Corse sous la protection de la Vierge Marie. L'idée même de Nation Corse est donc sous-tendue par des principes d'ordre spirituel, dont l'oubli ou la mise à l'écart par les influences modernistes seront à l'origine de nombres de dérives ( guerre des "caporali" nationalistes des années 90 ) de la revendication nationale contemporaine. La dimension métaphysique de la lutte nationale Corse intériorisée par tous ses acteurs, son opposition absolue au Chaos occidental, demeurent la clé de la transmutation des faiblesses en force capable de générer un véritable ordre civilisationnel, au coeur du nouveau Moyen Age à venir.