NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

Corse : déroute antiraciste

08-02-2015
Ce mercredi 4 février était organisé devant la préfecture de Bastia un grand rassemblement anti-raciste qui a rassemblé près de... trente personnes à l'appel d'une DIZAINE d'associations dédiées au "vivre ensemble". Chacune d'entre elles réussit donc à mobiliser trois personnes en moyenne, malgré le soutien des médias mainstream locaux qui avaient largement relayé l'appel au rassemblement ( et les demandes de subventions qui accompagnent traditionnellement ce type de mobilisation). Le collectif Avà Basta, était à l'origine de la démarche, rejoint par des structures essentiellement liées au Parti Communiste Français ( Femmes solidaires, Secours populaire etc ) bien que celui-ci n'apparaisse pas parmi les organisateurs. Avà Basta oeuvre depuis trente ans à faciliter l'installation de populations immigrées en Corse, avec le soutien logistique et financier des pouvoirs publics français. Contrairement à tant d'autres ( celui de la culture corse notamment ), le secteur de l'antiracisme subventionné ne connait pourtant ni crise, ni restrictions budgétaires car il demeure l'instrument privilégié du seul véritable axe de l'action politique de la Gauche, celui de l'intrumentalisation des communautés immigrées se substituant à la défense des classes populaires et du monde du travail.

Ni gauche, ni Droite , NATIONALISME !

02-02-2015
L'élection municipale d' Aiacciu s'est conclue par une victoire écrasante du candidat de la droite libérale Laurent Marcangeli sur son rival de gauche Simon Renucci ( 59,26 % contre 40,74% des suffrages) alors que quelques centaines de voix seulement les départageaient en mars 2014. Le scrutin avait été invalidé pour des irrégularités massives dont s'accusèrent mutuellement les deux principaux candidats. Ce deuxième tour a été marqué par l'étrange ralliement de la liste nationaliste Aiacciu Cità Corsa au candidat de la coalition socialo-communiste, qui permettra à deux élus indépendantistes de siéger au conseil municipal. Cette alliance contre-nature ne semble pas ressortir de la pulitichella locale mais d'une stratégie globale visant à constituer un "front progressiste" favorable à une évolution institutionnelle de la Corse.

Ajaccio Bleu Marine boit la tasse !

29-01-2015
Le premier tour de l'élection municipale d'Aiacciu qui se déroulait ce 25 janvier aura donc livré quelques bonnes surprises à tous ceux que n'aveuglent plus les divertissements et diversions accordés au peuple par le Système . A l'occasion de cette affaire de drapeau brulé s'est révélée la véritable nature du parti mariniste, instinctivement ressentie par les Corses : celles d'un corps étranger dédié à la francisation de la vie politique insulaire, d'un éventuel défouloir électoral destiné à canaliser leur colère lors de consultations "nationales" mais en aucun cas une structure politico-militante capable de défendre, de rassurer, d'encadrer notre peuple et sa jeunesse, ni d'incarner leurs aspirations. Le FN n'a jamais eu et n'aura jamais de prise sur la vie réelle de la société insulaire. Le vote FN est et restera un vote inutile.

La Corse ne sera pas le Kosovo !

22-01-2015
"La Corse ne sera pas le Kosovo de 2022 !". Ces quelques mots furent déclamés par le docteur Carolaggi devant plusieurs centaines de personnes, parmi lesquelles de nombreux jeunes, rassemblées pour une réunion publique organisée par la liste indépendantiste Aiacciu Cità Corsa dans le cadre de l'élection municipale dont le premier tour se tiendra le dimanche 25 janvier. . Le choix des termes et la comparaison des deux contextes, celui de la Corse et celui du Kosovo, ne doit évidemment rien au hasard et traduit une véritable prise de conscience politique quant aux enjeux et aux mécanismes globaux s'appliquant dans ces deux provinces d'Europe.

Combattre le Marxisme en Corse

18-01-2015
...Largement rejeté par le peuple lors des dernières consultations électorales, ce qui reste de l'appareil communiste est à la man½uvre dans une offensive idéologique de la dernière chance visant à assurer sa survie. ...Piétaille d'une gauche française agonisante, Le Parti Communiste Français et ses courroies de transmission entendent en Corse se situer à la pointe d'un Front Colonial voué à s'opposer à l'émancipation nationale de notre peuple . Les Corses conscients, libérés de l'emprise intellectuelle de la pensée dominante, seront donc présents sur tous les terrains de la vie publique pour mettre en échec et contrer l'offensive marxiste.

Conscience politique Corse

13-01-2015
[...] Les militants se réclamant de la Nation Corse ont dans leur grande majorité et de manière logique, refusé de participer à cette opération de reprise en main. Il n'était pas pour eux question de cautionner, même à distance, une démarche pour la "liberté d'expression", placée sous l'égide des Valls, Sarkozy, Rajoy etc [...] De ce principe peut découler pour le mouvement national corse des initiatives concrètes, notamment l'exigence d'un refus par toutes les collectivités locales insulaires de tout investissement ou "cadeau" venant du Qatar . Un acte éminemment politique susceptible d'entrainer une large adhésion populaire et de susciter une "unité patriotique corse" cette fois dénuée d'hypocrisie, mais aussi de donner à la lutte nationale corse un écho international au-delà de celui obtenu par les désormais célèbres banderoles bastiaises [...]

Chaos en France

08-01-2015
Une opération terroriste a été menée ce mercredi 7 janvier dans les locaux du journal néoconservateur français Charlie Hebdo, en pleine réunion de rédaction. Douze personnes ( dessinateurs, journalistes, policiers ) ont été froidement exécutées par un commando lourdement armé, une vingtaine blessées dont plusieurs grièvement. Le lendemain, deux policiers étaient pris pour cible au sud de Paris. L'une des deux victimes a succombé à ses blessures. L'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo est considéré en France comme la voix d'une certaine impertinence "orientée". Son ancien directeur, Philippe Val, fut nommé en 2009 à la tête de la radio d'état France Inter sur injonction de Nicolas Sarkozy. La communication médiatico-policière semble désigner comme responsables quelques uns de ces jeunes français engagés dans le jihad contre le régime nationaliste syrien. Régime que la France et ses alliés islamistes saoudiens et qataris tentent de renverser depuis plus de trois ans, notamment en armant les forces anti nationales et des groupes de fanatiques religieux. Les politiques d'immigration de masse menées depuis des décennies et ce compagnonnage entre les puissances occidentales et les états wahhabites du Golfe persique ont abouti à une libanisation de la France et une situation échappant désormais à tout contrôle.

Aiacciu,cità corsa ?

04-01-2015
Aiacciu a beau être, aux dires de certains, une ville "francisée", certaines traditions nustrale n'y demeurent pas moins bien vivantes. Ainsi l'élection municipale de mars 2014 fut annulée par le tribunal administratif de Bastia pour "manoeuvres frauduleuses dans l'établissement des procurations" et "nombre significatif d'émargements irréguliers". L'enquête diligentée n'a pour l'heure pas déterminé lequel des deux clans en compétition au 2e tour avait le plus volé, le plus menti, le plus respecté les traditions de la vie politicienne insulaire. L'élection se rejouera donc les 25 janvier et 1er février prochain. Le résultat final ne présente guère d'intérêt étant donné que le vainqueur appartiendra à "l'arc républicain" français et à l'un des camps incriminés dans les malversations de mars dernier. La seule dimension un tant soit peu politique de ce scrutin ne pourra être distinguée qu'au soir du premier tour. Elle résidera avant tout dans le nombre d'abstentionnistes qui auront en toute conscience refusé de cautionner la farce électorale à laquelle ils sont conviés. Mais aussi dans les rapports de forces entre les deux listes nationalistes et dans le score de celle du Front National.

Vote des étrangers, arme du front colonial !

13-12-2014
Confrontée au rejet massif et généralisé dont elle fait l'objet que traduit une succession ininterrompue de déroutes électorales, la gauche française semble opter pour la fuite en avant dans l'application d'une stratégie de "gouvernance par le chaos" et de guerre ouverte aux classes populaires, selon la feuille de route élaborée par le think tank TERRA NOVA. Celle-ci, inspirée de la gauche libérale américaine préconise l'abandon des classes populaires autotchtones et des politiques sociales au profit de l'instrumentalisation des "minorités visibles", destinée à perpétuer la domination du Capital et des "minorités invisibles " qui le controlent. Les dirigeants du Parti Socialiste et du Parti Radical de Gauche Jean Christophe Cambadélis et Jean-Michel Baylet veulent remettre la question du droit de vote des étrangers non communautaires au élections locales au centre du débat politique et organisaient une première rencontre à Paris le 9 décembre dernier autour de ce thème. Le droit de vote des étrangers faisait partie des engagements du candidat Hollande. Le 14 juillet dernier, le président français assurait qu'il tenterait de faire passer la réforme avant 2016. L'on peut donc s'attendre au cours des prochains mois à une intense campagne de propagande autour du "droit de vote pour tous". En Corse, cette revendication est essentiellement portée par l'antenne locale de l'officine mondialiste "Ligue des Droits de l'Homme", qui tente de l'insérer dans la notion de "citoyenneté de résidence", vouée à canaliser et neutraliser les aspirations nationalistes.

La victoire du syndicalisme national !

11-12-2014
Au fur et à mesure que sont dévoilés les résultats des élections pour les représentants des salariés des fonctions publiques se dessinent les contours d'une victoire historique du Sindicatu di I Travagliadori Corsi. L'organisation syndicale nationaliste arrive largement en tête dans la fonction publique territoriale, traditionnelle chasse gardée du clanisme ainsi que dans le secteur hospitalier. Elle renforce ses positions dans la fonction publique d'état, y compris dans des bastions des organisations affiliées à la gauche française comme l'Education Nationale. L'on peut donc donner à ces résultats une signification excédant largement le simple cadre revendicatif et corporatiste qui prévaut habituellement dans ce type d'élections. Il s'agit bel et bien d'une victoire politique du Front Corse face à un Front Colonial représenté dans ce contexte par les antennes locales des centrales syndicales françaises. Le développement de la crise économico-sociale, l'anticorsisme institutionnel impulsé par les autorités françaises et relayé par les directions des établissements publics ont suscité une adhésion massive des travailleurs à l'axe fondamental de l'action du STC : la corsisation des emplois, impliquant recrutement local et promotion interne. Ces principes s'opposent frontalement aux logiques néo-libérales guidant la "gestion des ressources humaines", bien souvent en vigueur au sein de structures censément dédiées au bien commun.
Page(s) - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28

Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Tout au cours de l'Histoire, il apparait toujours deux Frances, face à face, qui se haïssent au point souvent de s'entretuer. Rien de tel dans les autres pays européens : ils ont tous connu des conflits internes, mais pas ce perpétuel antagonisme. Le spectacle de la France, par ailleurs, proclame la même absence d'unité, qu'il s'agisse des appartenances historiques de la moitié de ses provinces, des orientations géographiques de ses diverses parties, des cultures populaires qu'on y rencontre, des types humains...