NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

Le S.T.C. restera National !

28-04-2014
Malgré une campagne très aggressive et l'évident soutien des médias coloniaux dont elle a bénéficié,la tentative de prise de controle du Sindicatu di i Travagliadori Corsi menée par Alain Mosconi et son équipe s'est donc soldée par un échec lors du congrès tenu les 26 et 27 avril à Purtichju. Un échec qui, au delà de Mosconi lui-même, est avant tout celui du noyau trotskyste insulaire lié à la centrale NPA-LCR pilotant en réalité l'opération. La motion d'orientation générale présentée par l'equipe du secrétaire général sortant ,Jean Brignole, a obtenu une majorité écrasante des votes des délégués de section. Le STC restera donc national, et échappera à l'emprise d'une idéologie étrangère, massivement rejettée par les travailleurs et le peuple Corse. Jean Brignole et Alain Mosconi ont ensuite tous deux appelé à l'unité, l'apaisement des tensions, à l'engagement militant de tous, et coupé court aux rumeurs de scission.

Régionalisation : le leurre identitaire

15-04-2014
La récente proposition du nouveau premier ministre français Manuel Valls lors de sa déclaration de politique générale à l'Assemblée nationale, visant à réduire le nombre de régions françaises et la suppression des conseils départementaux, ne semble guère passionner les discours politiques insulaires. Pourtant, cette nouvelle réforme territoriale n'est pas sans conséquences et il parait nécessaire de se pencher un peu plus sur le sujet. L'origine du projet n'est pas nouveau. Celui-ci émane d'un rapport datant de 2009 rédigé par le Comité de réflexion et de proposition sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions, aussi appelé "comité Balladur", du nom de son Président, ancien ministre de l' économie lors de la cohabitation Mitterrand-Chirac et relais politique de la banque Rothschild...

" Simu di stu paese" à BASTIA le 3 mai

11-04-2014
Une centaine de patriotes étaient rassemblés ce mercredi soir dans un amphithéatre de l'université de Corti, à l'appel du collectif "Simu di stu paese, ci vulemu campà", pour y débattre des suites à donner à la mobilisation populaire initiée cet hiver autour de plusieurs revendications faisant désormais consensus dans la société insulaire. Le 29 janvier dernier une manifestation organisée par la jeunesse nationaliste avait rassemblé plusieurs milliers de personnes à Corti et s'était poursuivie par une confrontation virile avec les "forces de l'ordre". Le processus de mobilisation s'était ensuite interrompu pour cause de campagne électorale.

Délinquance en Corse : la dure réalité

08-04-2014
Les clameurs, proclamations, promesses, rumeurs et discours de campagne électorale se sont à peine (et enfin ! ) calmés que ressurgit une certaine réalité qui chaque jour envahit un peu plus le quotidien des Corses les plus modestes : celle d'une délinquance multiforme tendant à rapprocher notre île des "standards" continentaux. Dans la région bastiaise, plusieurs dizaines de véhicules ont été incendiés en quelques jours, de manière aléatoire et sans but apparent. Volonté de terroriser ? provocation ? ou simplement "banlieurisation " des comportements ?

Serata di sustegnu per i patriotti

05-04-2014
Più d'una centiniaia di parsone eranu adduniti à u Sax caffè in Bastia stu sabbatu 5 d'aprile per une serata di sustegnu à i patriotti corsi impriggiunati, fra di quali Felice Benedetti incarceratu in Pariggi dapoi più d'un annu. Un successu per un evenimentu urganizzatu da l'associu "Aiutu Paisanu". Canti, musica, roba nustrale è vitellu corsu arrustitu uffertu da Ghjacumu Filippi, anzianu prighjuneru puliticu, per una stonda di sulidarità è di fratellanza. Una serata di più per rammintassi chi malgradu e legge è prumesse di i guverni francesi successivi, parechje decine di patriotti corsi fermanu dipurtati ind'e priggione francese .

Municipales en Corse : Communisti fora !

30-03-2014
Le second tour des élections municipales s'achève donc sur une série de défaites de la gauche française face aux affairistes de l'UMP dans les grandes villes de Corse , le cas de Bastia faisant exception au vu de l'enjeu constitué par l'éviction du caricatural clan Zuccarelli . Les incontestables grands vaincus de ces scrutins sont le Parti Communiste Français et les diverses boutiques gauchistes ( Front de Gauche, A Manca-Aiaccini ) affiliées au pouvoir hollandiste . L'électorat insulaire a clairement affirmé son allergie à l'idéologie et aux orientations gaucho-mondialistes incarnées par ces partis et organisations, y compris lorsque celles-ci s'agrémentent d'un vague parfum corsiste.

Municipales, la leçon du premier tour...

24-03-2014
Quoi que l'on pense de la participation de forces politiques se réclamant de la nation Corse à un jeu dont les règles sont définies par l'ennemi, il n'est pas inutile de se pencher sur les tendances lourdes révélées par un tel scrutin, au-delà des traditionnelles et douteuses pratiques plus que jamais en vigueur en Corse ( inflations des procurations et d'inscriptions de "nouveaux électeurs" ,achats de votes etc...) Les résultats du premier tour des élections municipales sont tombés et l'on peut d'ores et déjà en tirer la leçon principale concernant le mouvement national corse : l'échec de la boboïsation et de l'alliance avec la gauche française , notamment en Corse du Sud, la pulitichella bastiaise relevant d'un enjeu plus symbolique, l'eviction du clan le plus hystériquement anti-national de l'histoire contemporaine de l'ile.

Le drapeau national doit flotter sur Bastia !

19-03-2014
La campagne du premier tour des élections municipales s'achève, marquée à Bastia par les coups bas, rumeurs, ragots et autres pratiques traditionnelles de ce type d'évènements. Parmi les dernières cartouches tirées par le clan zuccarelliste au pouvoir, la tentative de terroriser l'électorat et empécher la convergence des oppositions par le spectre du "siméonisme", qualifié d'idéologie antidémocratique, haineuse,remontant aux "heures les plus sombres de notre histoire".

La "vague bleu marine" stoppée en corse ?

08-03-2014
Chacun se souvient qu' il y a quelques mois, les responsables insulaires du Front National, en présence de leur présidente Marine LE PEN, annonçaient leur ambition de présenter des listes dans la plupart des villes de Corses pour les prochaines élections municipales. Au moment de la clôture du dépot des listes, il s'avère que le Rassemblement Bleu Marine ( dénomination officielle du mouvement sous peu destiné à remplacer le Front National, malgré l'opposition de Jean-Marie LE PEN ), ne sera finalement présent qu'à Aiacciu. A Bastia, le pittoresque Tony Cardi n'est pas parvenu à mobiliser la quarantaine de personnes nécessaire pour participer à l'élection, malgré les scores importants réalisés sur la commune aux derniers scrutins. Un électorat à capter et un espace politique à remplir pour les autres candidats dont certains ne manqueront pas de renchérir sur les thèmes de l'insécurité et de la Corse Chrétienne...Tout en affirmant leur attachement aux "valeurs de la République" ( et ses subsides ).

Laurent OZON à Bastia le 22 février

11-02-2014
L'intellectuel dissident Laurent Ozon sera à Bastia le 22 février 2014 à l'invitation du cercle Petru Rocca. Il y donnera une conférence sur le thème " Les élites de l'Europe à venir ". Laurent Ozon est le fondateur de l'organisme "Maison Commune", qui développe des travaux d'inspiration localiste, protectionniste et écologiste. Constituée comme un réseau d'influence à finalité politique, Maison Commune défend " un projet de réorganisation de nos sociétés, de notre économie, de notre modèle social autour de la relocalisation communautaire des activités humaines." Elle s'engage pour "une Europe puissante, rassemblée, mais respectueuse de ses parties et tournée résolument vers la Russie. Son objectif prioritaire est l'inversion des flux migratoires dans un cadre politique construit."
Page(s) - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28

Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Le livre "Le combat nationalitaire de la fédération corse du Parti Socialiste Unifié" de Jean-Claude Gillet, ancien responsable national du PSU, paru il y a quelques mois au éditions Alain Piazzola constitue un révélateur de l'évolution du nationalisme corse et de son "aboutissement" actuel . Sa lecture est vivement encouragée pour qui s'interresse aux mécanismes politiques d'influences, liés à "la guerre occulte " contre les peuples d' Europe ,mis en oeuvre sur le long terme ainsi qu'au rôle de l'extrême gauche dans ces processus.