NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

Acte terroriste en prison !

12-08-2018

La tribune libre ci-dessous analyse l'agression de deux gardien de prison de Borgo par un détenu radicalisé survenue en Janvier 2018. Son auteur, L...était à ce moment détenu de droit commun au sein du Centre de Détention.


Nous avons tous en mémoire l'agression de deux surveillants au centre de détention de Borgo, le 19 janvier 2018, et des neufs jours qui ont suivi. Cette agression nous révolte tous. Au CP de Borgo cela n'aurait jamais du se produire.Ici, ai fil des ans, un rapport de confiance a été instauré entre les parties en contact.S'il ne peut être nié certains petits dérapages, ceux-ci restent exceptionnellement rares et nous ne pouvons que nous en féliciter. Bien que nous ne pouvons cautionner cet acte, celui-ci était néanmoins prévisible. Un imam fiché S a prêché au centre pénitentiaire jusqu'à ce que cela soit dénoncé par les médias début 2017. Donc, cherchons les responsabilités de cet acte ignoble, mai surtout, cherchons comment éviter la récidive.

Primo, comment un détenu de droit commun à-t-il pu se radicaliser ?

Secundo, comment, alors qu'il aurait été, semble-t-il, sur écoute, a t-on pu le laisser avec autant de liberté de mouvements ?

Tertio, comment se fait il qu'on laisse ce type d'individu au contact d'autres détenus sans prendre en compte sa dangerosité ?

Car il est évident que si ce type de personne extrémiste est dangereux pour les membres du personnel pénitentiaire, il ne l'est pas moins pour les autres détenus !

Il est avéré que ce sont deux détenus qui ont sauvé les deux surveillants d'une mort certaine. Respect et félicitations à vous les gars !

Pourtant, c'est nous les détenus "normaux" qui subissons les mesures qui suivent :

-gardés et surveillés par la gendarmerie, douches chronométrées dans certaines unités, parloirs annulés, promenades réduites, eau chaude coupée, courriers non distribués, activités annulées etc ...Nous pouvons nous en accommoder , cela n'aura qu'un temps et nous en avons conscience.

 Mais que dire des parloirs familles annulés, des 23h sur 24h passées enfermés en cellules et pour certains, dans la solitude la plus complète, régime Q.I.? Que dire et penser des forces de l'ordre filmant et prenant en photos notre intimité comme cela fut le cas le 19 janvier au soir dans l'unité 2 ? Qui aimerait se savoir filmé ou pris en photo à son insu ? Peu importe quelle utilisation sera faite de ces images, dans tous les cas cela reste une violation de notre droit à l'image et de notre intimité! Personnellement, je n'ai jamais vu un surveillant se permettant de tels actes et je doute que la direction ou le personnel tolèreraient cela !

Nous comprenons le mouvement du personnel car comme me le disait un autre détenu " ils ne peuvent pas venir la boule au ventre de peur pour travailler !" Cependant, nous prendre en otage ne peut être la solution non plus et encore moins pour nous amener à être solidaire de leur mouvement.

Pour finir, nous ne pouvons que souhaiter un bon rétablissement aux agents ignoblement agressés, que l'état français prenne ses responsabilités en isolant les radicalisés des détenus standards,pour la sécurité de tous, mais aussi pour qu'il cesse d'accorder des droits d'entrée aux imams fichés S, qui n'ont de cesse de chercher des proies dés½uvrées au sein des détentions comme cela fut le cas à Borgo jusqu'en 2017 !

Sinon, nous pouvons craindre de voir se reproduire de telles agressions abjectes !


L..détenu de droit commun au Centre de Détention de Borgo en janvier 2018





Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

En 2008,une crise financière profonde se déclenche aux États-Unis, puis s’étend rapidement au reste du monde. Elle trouve son origine immédiate dans une surchauffe de l’endettement privé. Pour sauver les banques et les compagnies d’assurances, les États empruntent à leur tour. En 2011, la crise de la dette privée s’est muée en crise de la dette publique. Les marchés financiers attaquent les États les plus faibles. La Grèce est la première touchée, suivie par le Portugal et l’Espagne, en attendant l’Italie et la France. Aujourd’hui, tout le monde pilote à vue. Le système financier international vacille sur ses bases, l’euro semble au bord de l’implosion. La dette ne cesse d’augmenter, doublée de déficits d’une ampleur encore jamais vue. Les estimations contradictoires des experts s’ajoutent à l’impuissance des politiques. Est-ce la fin annoncée du système de l’argent ? La lecture et les diagnostics proposés par Alain de Benoist suscitent maintes réflexions quant au rôle de l'Argent et la place des questions liées à la Monnaie dans la perspective d'une Révolution Conservatrice restaurant la dignité du monde Européen et sa vocation à l'Empire Universel, mais aussi d'un développement auto-centré des Peuples-Patries qui la composent. La restauration d'une société "en ordre" dans l'espace européen implique donc celle des conceptions encadrant strictement la sphère liée à l'Argent, suivant les préceptes de la Tradition Catholique ( condamnation du culte de la richesse, prohibition de l'usure ) ainsi que la redéfinition de l'euro comme instrument de Souveraineté de l'Europe-Puissance.