NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

Alep libérée, victoire de la Civilisation !

18-12-2016

 Une délégation de nos camarades de Sangue Corsu était présente ce 17 décembre à Saint Denis à l'invitation du Rassemblement pour la Syrie, pour célébrer la libération d'Alep par l'Armée Arabe Syrienne appuyée par les forces spéciales russes et iraniennes. Les patriotes Corses ont salué comme il se devait cette victoire et offert à Mr Omran Al Khatib, président du Rassemblement pour la Syrie, un drapeau à testa mora,qui flottera bientôt à Damas,comme symbole de l'appartenance  des franges les plus conscientes de notre peuple au camp de l'anti-impérialisme et de l'aspiration à un monde multi-polaire. Mrs Al Khatib et Perfetti , représentant de Sangue Corsu, ont souligné dans leurs allocutions respectives l'importance de l'alliance de toutes les forces anti-mondialistes, européennes et arabes, pour affronter le péril islamo-terroriste qui se développe dans l'aire méditerranéenne.

La libération d'Alep est une victoire des forces de la Tradition et de la Civilisation contre la barbarie islamiste soutenue par le marécage mondialiste ( Obama, Merkel, Hollande ). La République Française, soutien indéfectible des groupes terroristes en Syrie assiste au naufrage de sa politique extérieure et de sa diplomatie. Le régime subversif et anti-chrétien de Paris est universellement considéré comme un cancer voué à la déstabilisation et la destruction des sociétés traditionnelles à l'intérieur comme à l'extérieur de ses frontières. Très symboliquement, la mairie de Paris dirigée par la "young leader"  socialiste Anne Hidalgo a décidé de plonger la Tour Eiffel dans le noir en signe de soutien aux groupes "rebelles" d'Alep, essentiellement composés de mercenaires islamistes internationaux. L'écrasement militaire de ces groupes terroristes fait écho à celui, politique, de leurs sponsors américains, le tandem Obama-Clinton, et préfigure celui des vassaux européens Hollande et Merkel.

Afficher l'image d'origine

Cette guerre entre l'Ordre et le Chaos est totale, mondiale, Attisée et programmée par les mêmes entités démoniaques, elle se déploie de manière inexorable en Europe de l'Ouest, qui sera, nul n'en doute désormais, le prochain champ de bataille. L'alliance entre La République française et les monarchies wahhabites du Golfe, scellée par la corruption ( ventes d'armes contre gestion de l'Islam en France , électeurs contre mosquées ) a rendu ce processus irréversible, ainsi que l'admettent nombre de membres des services de renseignements et de sécurité .Partout à l'ouest du vieux continent se développent des scénarios de type " Kosovo" activés par les mêmes centrales du chaos à l'œuvre ces dernières années en Syrie. Tout autre perspective est rêverie et chaque acteur politique, chaque homme conscient des enjeux se doit d'identifier et désigner l'ennemi . Tous les hommes libres et civilisés saluent la victoire de la Syrie nationaliste du président Assad soutenue par la Russie renaissante du président Poutine.

A Squadra

Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Publié en 1979 aux éditions Cyrnos-Méditerranée, "Vingt années de Corsisme, 1920-1939" , sous-titré "Chronique Corse de l'entre-deux guerres", n'a pour l'heure jamais été réédité et n'est disponible-à des prix prohibitifs- que sur internet ainsi que dans quelques bibliothèques insulaires. A l'heure où sur les étalages des libraires se multiplient des publications insulaires d'intérêt et de qualité souvent très variables, cet ouvrage capital pour la compréhension de l'histoire contemporaine de la Corse, mériterait sans aucun doute une seconde vie. Rédigé par Hyacinte Yvia Croce, l'un des principaux cadre du journal "A MUVRA" "Vingt années de Corsisme" est une chronique tenue sur un rythme quasi-hebdomadaire relatant les péripéties de la vie politique insulaire et les évolutions de la revendication corse à travers l'organe de presse fondé par Petru Rocca. Du régionalisme demandant plus de justice envers un territoire ayant un payé un lourd tribu à la défense de la République Française à la revendication d'Autonomie, l'ouvrage met lumière les débats internes animant la mouvance corsiste, les trajectoires de ses principaux animateurs et militants, les interconnexions entre la lutte corse, celles des autres nations opprimées de l'hexagone et les confrontations globales de l'époque.