NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

Actualité de l'Algérie consciente

28-12-2015

Le silence des médias sur l'actualité réelle étant assourdissant, il est nécessaire de jeter un ½il sur la situation de l'autre coté de la méditerranée. Mondialisme, immigration, capitalisme, corruption, impérialisme, l'Algérie est confrontée aux mêmes maux que les pays d'Europe et d'ailleurs.  Nous vous présentons donc ici une interview d'un nationaliste Algérien, qui revient sur la situation de son pays :

Chers amis et camarades de combat,

Tout d'abord, j'aimerais juste manifester ma totale solidarité et amitié pour le peuple corse et en particulier ceux qui sont sortis défier l'ordre colonialiste par cet acte honorable de défendre les siens contre l’oppression de la racaille, vous êtes probablement l'un des derniers peuples européens à avoir cette fierté.

-Quel avis portes tu sur l'ère Bouteflika et quelles perspectives pour l' Algérie de demain ?

L'ère Bouteflika, si on peut la nommer ainsi, se divise en deux parties, la première est celle du président Abdelaziz Bouteflika et la seconde celle du "Clan Bouteflika".

Pour ce qui est de notre président, une grande partie de ses actions ont été bénéfiques pour l'Algérie sur plusieurs plans et notamment sur la scène internationale.Les projet d'aides pour la jeunesse, les nouvelles constructions, la résolution d'une partie du problème du logement, le retour à une certaine paix sociale assez réelle, sur le plan de la politique extérieure il a eu des engagements diplomatiques dans un monde unipolaire mondialiste assez honorables quand on voit ces lois dictatoriales sur l'ensemble du monde, dans l'ensemble, il a redonné à l'Algérie une certaine forme de souveraineté- toute proportions gardées.


Maintenant pour ce qui est du "Clan Bouteflika", qui a pris le contrôle du pays depuis la maladie du président, c'est tout autre chose, car ils ont évincé sans aucune raison valable les meilleures élites militaires, des cadres patriotes de nos services de renseignements; ce clan a mis à la tête du FLN, un individu qui n'est ni un patriote ni un politicien, mais un véritable pantin, faisant partie de la lie de notre pays, le dénommé Saadani. Triste destin pour ce parti historique de voire à sa tête un voyou au sens propre et figuré. Ce clan est ouvertement soutenu par des personnalités étatiques françaises, je n'en citerais que deux qui vous donneront un aperçu: Laurent Fabius et Jean Pierre Raffarin.


Laurent Fabius, un ami qui vous veut du bien ?

-Existe -t-il un danger de néo-colonialisme occidental au Maghreb ?

Je ne sais pas si l'on peut parler de néo-colonialisme, ni de colonialisme mais plutôt d'occupation, à la fois politique et mentale, de pans entiers des élites du Maghreb. D'Algérie, nous observons que nos voisins tunisiens et marocains sont tout deux totalement sous influence française et mondialiste, évidemment pas les peuples, mais surtout ls dirigeants et les élites autoproclamées, qu'elles soient francophones ou arabophones d'ailleurs. La situation est légèrement différente en Algérie vue la différence du destin historique, mais on est pas loin de la soumission ces derniers temps. Pour vous donner un petit exemple, la femme de Manuel Valls, Anne Gravoin est venue jouer de son violon en Algérie au célèbre auditorium de notre radio nationale, c'est dire la soumission...

-Quelles conséquences a sur l'Algérie la situation chaotique de la Libye ?

Notre glorieuse armée est actuellement aux premières loges face à la crise libyenne, nos frontières sont étroitement surveillées, et l'arrivée de mercenaires de Daesh chez nos voisins ne va pas nous faciliter la tache. En dehors d'Alger, notamment dans les villes du sud et de l'est, je reçois des témoignages et messages d'inquiétudes par rapport à l'avancée de Daesh vers la Lybie, car tout le monde sait que pour l'E.I, l'Algérie est le bastion à détruire. Pour ma part j'ai une entière confiance en notre armée, qui a combattu bien pire que Daesh et durant une décennie entière, et surtout je pense que le peuple algérien ne se laissera plus jamais berner par les chimères de l'islamisme.



-Les phénomènes d'immigration s’amplifient plus en Europe, qu'en est il en Algérie et plus largement au Maghreb ?

C'est justement l'un des principaux défis que nous aurons à relever pour le XXIeme siècle, le combat contre l'invasion subsaharienne et l'immigration en général.  Notre pays est en proie depuis plus d'une dizaine d'années à des vagues de plus en plus importantes et inquiétantes d'immigrés subsahariens qui arrivent chez nous avec leurs lot de trafics, de maladies, de maux divers et variés. Toutes les grandes villes d'Algérie connaissent aujourd'hui leur quartier où se sont installés des subsahariens qui vivent de petits boulots "au noir" et qui vivent surtout de trafics de drogue, de fausse monnaie, d’extorsion. Par ailleurs, ils arrivent avec leur femmes qu'ils prostituent et les enfants qui volent et qui mendient. D'ailleurs, l'écrasante majorité ne travaille même pas, ils vivent de la mendicité et du vol, ils se passent le mot: les plus anciens conseillent aux nouveaux et nouvelles de s'habiller en "bon musulman" d'avoir un Coran, un chapelet, de mettre le voile pour les femmes, afin de toucher la "corde sensible" du citoyen algérien... en réalité beaucoup de ces "africains musulmans" n'ont de musulman que l'apparence extérieure, nous avons connu de nombreux cas de chrétiens se faisant passer pour des musulmans afin de gagner quelques deniers. Mais les algériens commencent à se réveiller par rapport a cela. 

Depuis près de dix ans, j'avertis à travers des articles les algériens et tous mes lecteurs en général du problème noir à venir. Ça sera le problème numéro un du monde. Sur ce point l'un des rares écrivains français a avoir cerné toute la problématique et l’enjeu est Laurent Ozon que je vous conseille de lire et de voire les conférences.


L' Algérie n'échappe elle non plus aux logiques du mondialisme et fait face à une immigration subsahariens grandissante


-Quel regard porte la population algérienne sur les évènements récents en Europe ? ( migrants, terrorisme, politique étrangère de la France et de l'UE etc )

Sur la crise dite des Migrants, cela ne nous concerne pas vraiment, nous avons nos propres difficultés et d'énormes problèmes intérieurs, quand le citoyen algérien aura résolu la crise du logement, du chômage et de la cherté de la vie, il pourra jeter un ½il plus attentif à ces problèmes.

Pour le terrorisme c'est différent, les attaques de Charlie Hebdo et surtout celles contre le Bataclan nous ont secoués en Algérie, nous avons très bien connu cela dans les années 90, mais encore une fois cela ne nous concerne en rien en tant qu'algériens, les terroristes n'étaient pas algériens (ou peut être un seul), ils n’avaient aucun lien particulier avec leur pays d'origine. La France dans les années 90 a entravé à plusieurs reprises la lutte anti-terroriste en Algérie et par de nombreuses façons et il y a eu une certaine omerta en France sur les massacres perpétrés par le GIA en Algérie; alors je trouve que c'est déjà pas mal que nous dénoncions en Algérie les lâches attentats commis en France. Personnellement, j'ai des centaines de milliers de mes frères et s½urs tombés sous la barbarie islamiste à pleurer, les autres peuvent attendre.


Le GIA, mouvement terroriste islamique c'est rendu coupable de plus de 1 017 morts et 1 172 blessés dans les années 90

-Après plus de 50 ans d'indépendance, de quoi se compose aujourd'hui le mouvement national algérien et sur quoi repose t-il ( idéologiquement ) ?

Vaste question, mais pour faire court le mouvement national est dissolu en divers partis et associations. La nationalistes sont majoritaires en Algérie, mais notre souci majeur c'est la structure idéologique, une grande partie des nationalistes chez nous demeure attachée aux principes révolutionnaires de 1954, ce qui est tout à leur honneur, mais les temps changent, et de nombreuses problématiques ne sont abordés qu'officieusement, jamais officiellement tel l'identité charnelle, le problème migratoire, les influences et ingérences extérieures ennemies, etc.

Le nationalisme algérien repose idéologiquement sur les écrits de la révolution libératrice de Novembre 54, mais malheureusement, dans la réalité de terrain, trop de militants ne se sentent pas vraiment concernés par l'idéologie...et c’est bien malheureux.

-Comment se situe l' Algérie dans le " grand jeu " géopolitique actuel ?

L'Algérie est relativement à l’écart des derniers chamboulements mondiaux qui se produisent à une vitesse folle; mais sa position globale reste assez "pro-russe" sans pour autant froisser les américains, nous avons une politique de rapprochement avec la République Islamique d'Iran sur fond de baisse des prix du pétrole et de conflits opposant l'Arabie Saoudite et autres petromonarchies, accompagnées du Maroc, contre "l'axe chiite". Je trouve pour ma part que c'est une politique désastreuse; l'axe chiite-russe étant aussi gangréné et néfaste que l'axe atlantiste, l'Algérie n'a pas sa place dans ces conflits et devrait plutôt se recentrer sur elle même.

Mohand Kaci.

Merci camarade.

A lire aussi :

Lybie, la résistance verte

l'Algérie consciente et combattante


Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Une voix nouvelle, nationale et indépendante, au service d'un renouveau idéologique en Corse. Le premier numéro d'IPATIA, la revue du cercle "Petru Rocca" est disponible en kiosque . Lisez IPATIA... et réflechissez ! Présentation du cercle " PETRU ROCCA" Qui sommes nous ? Que voulons nous ?