NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

La résistance des Peuples-Patries

15-11-2015

Plusieurs centaines de patriotes bretons ont défilé ce 14 novembre dans les rues de Pontivy à l'appel de nos camarades du parti indépendantiste ADSAV, pour s'opposer à l'opération "migrants" planifiée par le gouvernement français, dont la Bretagne semble constituer une cible privilégiée. L'état français et la gauche mondialiste locale qui tentent de passer en force dans une politique autoritaire de colonisation de peuplement, se heurtent à une résistance populaire au sein de laquelle se déploie l'idée d'émancipation nationale. Ainsi, la mobilisation de la population de la petite ville de Sérent a permis de mettre en échec le projet d'installation d'un centre d'accueil de "migrants" dans une ancienne maison de retraite.

Pour ADSAV et les tenant de l'idée nationale bretonne, il s'agit également de s'opposer à la dynamique ascendante du Front National. Pour JC Troudet, porte-parole d'ADSAV dans le Morbihan " La Bretagne de demain se fera avec des Bretons et certainement pas sous ces valeurs républicaines actuelles que défend lui-même le FN. Même au pouvoir, un tel parti se retrouverait bloqué dans ses moyens d'actions à cause de la Constitution" "Ce n'est pas un énième parti prenant des décisions à Paris qui comprendra les réelles attentes locales du peuple breton". "Quand tomberont les drapeaux des Etats-Nations, l'Europe aux cent drapeaux elle, se réveillera. Ce monde est proche de sa fin, notre tache est de l'accompagner dans sa chute : nous sommes ceux qui rajeuniront ce monde, et nous n'attendrons pas le Front National". ( breizh infos 11/11/2015).


A Milan, Ils étaient plusieurs milliers à manifester autour du slogan : " Stop invasione "

Cette mobilisation fait écho à celle de nos camarades de Som Catalans et Terra i Poble menée sur le même thème le 31 octobre dernier des deux côtés de la "frontière" séparant la Catalogne Nord sous administration française et le sud catalan engagé dans un processus d'émancipation national.

Les manifestations similaires se multiplient à l'initiative de forces vives des Peuples-Patrie, tant en Flandres qu'en Padanie, mais aussi et surtout à l'Est du continent ( Pologne, Hongrie, Slovaquie,) au sein de peuples rompus à l'insoumission par des décennies de cette résistance nationale et spirituelle au totalitarisme communiste, dont les mécanismes se réactivent naturellement contre les prétentions actuelle de la "gouvernance globale" occidentale.

La semaine dernière, les polonais ont défilé dans les rues de Varsovie contre l' accueil des "migrants"

Les masses urbanisées, déculturées et atomisées constituant le "peuple français" sont, par leur condition même, incapables de s'opposer aux programmes de manipulation et de fabrique du consentement de type "charliste" émis par les centres de pouvoir globalistes, dont relèvent également les dérivatifs populistes désincarnés de type FN . Les Peuples-Patrie "périphériques" en revanche, n'ont pour la plupart pas rompu cet axe existentiel les reliant à la fois à la Terre et au Ciel qui constitue le ferment sans cesse renouvelé d'une âme collective. Le maintien de ce fil traditionnel générateur de conscience, si ténu soit-il, demeure, pour ces peuples, leur garantie de survivre au Chaos accompagnant l'effondrement de la République Française, dont chacun pressent l'accélération, selon les processus métaphysiques successifs de "pétrification" et de dissolution, similaires à ceux qui aboutirent à la fin du Bloc de l'Est à l'orée des années 1990.

Le 18 octobre dernier, les indépendantistes flamands se sont mobilisés par centaines dans les rues de la ville de Koksijde


A Squadra

A lire aussi :

Europe des Peuples contre l'immigrationnisme



Les Flamands contre l' "opération migrants"

Siciliens contre le trafic d'esclaves


Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Cet ouvrage vise à expliquer pourquoi la tete de Maure est devenue le drapeau corse .Il est issu d'un long travail de recherche de troisième cycle sur "l'image du Maure médiéval dans l'histoire corse ". Dans ce cadre là sont abordés aussi bien des documents inédits que l'étude des motivations qui ont conduit à ce choix , à travers des champs d'investigations et des disciplines historiques diverses .Cela afin de permettre de mieux cerner les raisons pour lesquelles l'emblème de la tete de Maure est devenu celui de la Corse , tout en gardant une part de mystère aussi bien pour les érudits que pour le peuple censé etre représenté par ce symbole .