NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

L'OTAN envahit les iles !

09-11-2015

Plus de 35.000 soldats participent aux exercices de guerre de l’OTAN Trident Juncture 2015 qui doivent durer un mois et mobiliser quelque 140 avions et 60 navires de guerre. Y prennent part les armées de 30 gouvernements capitalistes alignés sur l’alliance Atlantique.Selon des responsables de l’Alliance, ils sont conçus pour préparer les pouvoirs de l’OTAN à la guerre stratégique à grande échelle à l’extérieur des frontières des pays qui en font partie. L'opération s'inscrit dans une politique globale belliciste définie à Washington visant deux cibles implicitement désignées : l'Europe et la Russie. L'objectif stratégique étant d’empêcher un rapprochement entre ces deux blocs de puissance susceptible de mettre fin à l'hégémonie US sur le vieux continent. Très significative à ce sujet est la participation de l'Ukraine. Le régime fantoche de Kiev installé par les services atlantistes à l'issue des évènements du Maidan est en voie d'intégration à l'OTAN alors même qu'il mène une guerre féroce contre les populations du Donbass regroupées au sein des diverses entités de la Novorossya.

L'exercice Trident Juncture se déroule sur le flanc sud de l'Europe et concerne particulièrement les iles de la Méditerranée ( Sardaigne, Sicile ) administrées par l’État fantoche italien ( la Sardaigne a le triste privilège de receler sur son territoire 61 % des troupes d'occupation américaines basées en Italie  sur son territoire, dont un tiers est utilisé pour des besoins militaires )

Sur les deux iles se développent des mouvements d'opposition à la présence de l'OTAN et à ses man½uvres. De Trapani à Cagliari, se succèdent manifestations et mobilisations, malgré les interdictions des autorités et une répression brutale exercées par les diverses polices du régime.

En Sicile, la résistance déterminée de la population avait il y a quelques mois contraint l'OTAN et ses supplétifs politiques italiens ( police ) et siciliens ( groupes mafieux ) à abandonner le projet d'installation du système MUOS (Mobile User Operating System) à proximité de la petite ville de Niscemi.


Les iles de la Méditerranée ( Sardaigne, Sicile, Corse ) sont utilisées par leurs états centraux et coloniaux, ( France, Italie ) comme terrain d'entrainement et bases avancées des opérations de guerre  décidées à Washington. Elles sont désormais en première ligne pour subir les conséquences migratoires, tout aussi planifiées, de ces guerres impérialistes.

L'enchainement de plus en plus rapide de phénomènes liés entre eux et provoqués à dessein, relevant de la "convergence des catastrophes " ( guerres d'agression atlantistes, immigration de masse, terrorisme islamiste ), exige des élites politiques des Nations sans État des iles de la Méditerranée occidentale, une conscience claire des enjeux et de l'Ennemi global à affronter. Prétendre défendre les peuples-patries de ces iles tout en soutenant l'Union Européenne et le bloc géopolitique atlantiste  ainsi que le firent les élus autonomistes corses siégeant dans le groupe parlementaire européen de l'officine mondialiste EELV, relève d'une imposture qu'un authentique mouvement de libération national ne saurait trop condamner et combattre.

Les temps chaotiques à venir nécessiteront, pour ceux qui prétendent ½uvrer à l'émancipation de leur peuple, une cohérence idéologique sans faille et une clarté déterminée dans les positions affichées comme dans l'action entreprise, seules à même d'affronter victorieusement les immenses défis du présent et du futur.


A Squadra





Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Cet opuscule sorti en 2002 signé Lucien Antoni et Antoine Luciani ( éminent professeur de lettres anciennes de l'Università di Corti ) ne bénéficia d'aucune publicité et, au sein même de la mouvance nationaliste, fit l'objet d'une véritable conspiration du silence. Et pour cause, "La nécessaire sécession" trace les lignes d'un nationalisme authentique, doctrinal, irréductible à une simple revendication institutionnelle ( autonomie, indépendance ). Cette sécession s'inscrit dans un terrain -volontairement- négligé, celui de la lutte idéologique contre un Système, au-delà du triptyque lutte armée-lutte institutionnelle-lutte de masse en vigueur depuis quatre décennies. "La Nécessaire Sécession", dont on attend une réédition rapide, s'impose en quelques dizaines de pages comme une boussole théorique pour le nouveau cycle politique à venir de la lutte nationale corse, des principes Traditionnels dont découlent action politique ( désignation de l'Ennemi ) stratégie ( les trois terrains de lutte précités ), et tactique.