NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

Pour une économie corse de combat P.2

14-11-2013
L'économie, assujettie au peuple, correspond à sa réalité culturelle. Et cette réalité quasi-anthropologique, pour ceux qui ont encore des racines peut s'incarner dans un nouveau corporatisme. En conséquence, sachant que le sujet économique sera le point central de l'évolution politique des prochaines années, nous proposons un système économique viable, qui a fait ses preuves en d'autres temps et lieux, avec les adaptations réalistes de notre époque et de notre situation. De façon concrète, qu'est-ce que le néo-corporatisme ?

Pour une économie corse de combat P.1

01-08-2013
L'étude qui suit est la synthèse d'une réflexion portée par un groupe de militants "de base" du mouvement national. Elle s'appuie sur les principes Traditionnels qui doivent guider toute entreprise d'émancipation nationale. Le plus important d'entre eux demeurant la soumission de la sphère économique et sociale au politique, celui-ci respectant une ligne idéologique elle même subordonnée au fait spirituel ( au sens large ). Comme exemples contemporains ( quoique imparfaits au vu des conditions générales de notre époque ) de l'application de ces principes, on citera la Russie renaissante de Vladimir Poutine ou la République Islamique d'Iran .

Spoliation et Résistance Nationale

13-04-2013
Corsica Libera appelle tous les Corses à se mobiliser le 21 avril sur le site de A Testa Ventilegne, une zone située sur la commune de Figari, jusqu'alors protégée et dédiée aux activités agricoles.Un projet d'urbanisation du site est en cours , inspiré du projet de développement de la Corse ( PADDUC ) fondé sur le tout tourisme et les résidences secondaires que tenta d'imposer l'ancienne majorité de la C.T.C. Dans toute la Corse, et particulièrement sur les zones littorales, promoteurs et spéculateurs accentuent leur pression avant l'adoption d'un nouveau PADDUC plus restrictif,par le levier de PLU adoptés par des municipalités acquises et complices de ces opérations, sur le principe du "fait accompli".

le P.C.F. et les arretés Miot

15-03-2013
La décision du Conseil Constitutionnel français d'abroger l'application des arretés Miot a suscité en Corse une levée de boucliers transcendant les clivages politiques traditionnels, tant apparait comme évidente la dépossession de notre peuple à laquelle donnera lieu l'application du droit commun français. Une exception tout de même à ce concert d'indignation pas toujours désintéressé, le Front de Gauche et la C.G.T., pour qui les sommes collectées par la spoliation des corses doivent être reversées à la C.T.C. afin de financer sa politique de logement.

U populu corsu in carrughju !!

18-09-2014
Per migliai stu sabatu, i Corsi si sò impettati à l'arrubecciu di a so terra !! U POPULU CORSU CAMPERÀ !! A TERRA CORSA A I CORSI !!

Rinnovu Naziunali : statut fiscal

06-02-2013
"Rinnovu Naziunali appelle à manifester le samedi 9 février 2012 à l’appel du "Collectif arrêté Miot" pour un « un statut fiscal dérogatoire ». Nous considérons le couperet du Conseil Constitutionnel invalidant une prorogation de cet arrêté comme un nouvel épisode du conflit Franco-Corse. Pour nous, un statut fiscal dérogatoire doit intégrer des mesures sociales fortes pour lutter contre la précarité et la paupérisation de notre Peuple."

Arrêtés Miot : a chjama di u S.T.C.

04-02-2013
Le 29 décembre dernier, le Conseil Constitutionnel a retoqué l’article 14 de la loi de finances pour l’année 2013 qui prolongeait l’exonération des droits de succession jusqu’en décembre 2017. CONFERENCE DE PRESSE STC LUNDI 04 FEVRIER 2013 BASTIA : Il faut rappeler que cet article 14 n’était pas initialement prévu dans la loi, mais a été introduit par un amendement parlementaire, ce qui a permis aux détracteurs de la Corse de s’engouffrer dans cette brèche et leur saisine du Conseil Constitutionnel pour d’autres articles de cette loi a généré une auto-saisine de celui-ci.

Arrétés MIOT : une volonté d'éradication

30-12-2012
Le Conseil Constitutionnel français a ce 29 décembre, refusé la prorogation des arrétés Miot,qui permettaient l'exonération des droits de succession sur les biens immobiliers en Corse et donc la conservation des maisons familiales par les Corses aux revenus les plus modestes. Cette nouvelle agression contre notre communauté ramène à leurs justes proportions les ridicules péroraisons des politiciens insulaires, députés et sénateurs élus dans les institutions politiques coloniales. Elle réduit à néant les illusions et ambitions des tenants du courant autonomiste et réformiste, pour lesquels la Nation Corse doit se construire politiquement au sein des institutions françaises.
Page(s) - 1 - 2

Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Le journaliste José d'Arrigo a effectué l'essentiel de sa carrière comme grand reporter au Méridional, mais aussi comme correspondant en Provence de grand journaux parisiens. Il enseigne le journalisme à l'université d'Aix-en-Provence et intervient dans l'émission de France 2 "Faites entrer l'accusé". José d'Arrigo n'a donc pas le profil d'un dissident réfractaire par principe au politiquement correct. La lecture de son ouvrage "Faut-il quitter Marseille ?" paru en avril 2015 n'en présente que plus d'intérêt au vu de la teneur générale de son propos. Une année durant, José d'Arrigo a interrogé des marseillais de toutes origines, confessions et bord politiques sur leur sentiment au sujet de leur ville et de son avenir. Le constat est quasi unanime et sans appel : Marseille vit sous le signe de la peur, de la violence généralisée sous toutes ses formes ( de l'omniprésente petite délinquance aux guerres du moyen et grand banditisme ) de la tiers-mondisation, la corruption. Une situation irréversible, au vu des évolutions démographiques et sociologiques qui constitue à moyen terme le terreau de l'implantation d'une contre-société, puis de contre-pouvoirs inspirés d'un salafisme "intégrant" et catalysant ces différents aspect du chaos, financés et téléguidés par des agents extérieurs, selon un processus éprouvé en maintes régions du monde.