NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

Corse-Croatie : fraternité Européenne !

30-10-2017

A l'initiative du cercle "Petru Rocca" présidé par notre camarade Jacques Nicolai, s'est mise en place depuis le mois une opération de soutien aux pompiers de Croatie qui tout l'été ont lutté contre de gigantesques incendies avec des moyens dérisoires. Le matériel dont dispose ce petit pays balkanique est en effet obsolète, datant des années 1980 et de l'époque yougoslave. Les soldats du feu sont en outre contraints d'opérer sur des zones non-déminées, notamment en Dalmatie centrale ( région Knin, Promina,Drins ) ce qui multiplie les risques. Près de 87 000 hectares de forêt sont partis en fumée au cours de l'été .

Le Cercle Petru Rocca  s'est donc mobilisé pour une grande collecte de matériels et de fonds pour les pompiers croates. Accrédité par l'ambassade de Croatie en France, Mr Nicolai s'est adressé aux institutionnels français, corses ( SDIS 2A et 2B , compagnies maritimes ), aux équipementiers spécialisés, profitant de la tenue à Aiacciu du congrès national des Sapeurs- Pompiers ( 11 au 14 octobre 2017 ). Une tournée des casernes de Corse a également été effectuée. Chacun de ses interlocuteurs s'est montré attentif et sensible à la noble cause des soldats du feu croates.

La diaspora croate, répandue à travers le monde comme les nombreux amis de la Croatie ont répondu présent et participé à cette initiative qui de fait prend un caractère international. Outre les fonds récoltés, un premier convoi est parti de Bastia le 30 octobre.

 En organisant cette opération, le Cercle Petru Rocca met en pratique ses principes de défense de la culture et des valeurs traditionnelles de la Corse, de leur rayonnement à travers le monde, mais aussi incarne cette fraternité naturelle des peuples européens qui fonde notre civilisation commune par-delà les vicissitudes de l'Histoire.


A Squadra





Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Juriste, avocat et talentueux écrivain insulaire , Philippe Chiaverini nous incite, dans le roman "Dictature molle", à une réflexion sur les ressorts de la chape de plomb étouffant la vie intellectuelle et l'être profond des sociétés ouest-européennes "évoluées", mais qui, comme de juste, commence à se lézarder sous le propre poids de ses contradictions. La "raison d'état" se révéla dans l'Histoire comme l'un des fondements de l'édification de sociétés d'Ordre et d'Harmonie, tournées vers la transcendance et le dépassement de la dimension "humaine trop humaine" et en réalité, tendant vers l'infra-humain, qui régit le monde occidental actuel. Les préoccupations qui inspirent les organes politico-administratifs dans lesquels se meuvent les protagonistes de Dictature molle, se révèlent cependant d’une nature bien différente de celle qui sous-tendait l’action de leurs prédécesseurs ante-révolutionnaires. C’est l’expérience qu’en fait, de manière plus ou moins consciente, Georges Roseau, jeune cadre administratif qui commence une carrière de bureaucrate comme chef de pôle à la sous-préfecture de Brive-la-Gaillarde. Empli de l’importance de ses fonctions qu’il considère comme essentielles à l’accomplissement du Service public, auquel il voue un culte, il se fait le relais empressé des conceptions d’une hiérarchie qui juge que le libre-arbitre est une notion trop aléatoire pour se dispenser de mettre la population sous une tutelle, forcément bienveillante, qui pénètre les détails les plus anodins de l’existence.