NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

Corse-Croatie : fraternité Européenne !

30-10-2017

A l'initiative du cercle "Petru Rocca" présidé par notre camarade Jacques Nicolai, s'est mise en place depuis le mois une opération de soutien aux pompiers de Croatie qui tout l'été ont lutté contre de gigantesques incendies avec des moyens dérisoires. Le matériel dont dispose ce petit pays balkanique est en effet obsolète, datant des années 1980 et de l'époque yougoslave. Les soldats du feu sont en outre contraints d'opérer sur des zones non-déminées, notamment en Dalmatie centrale ( région Knin, Promina,Drins ) ce qui multiplie les risques. Près de 87 000 hectares de forêt sont partis en fumée au cours de l'été .

Le Cercle Petru Rocca  s'est donc mobilisé pour une grande collecte de matériels et de fonds pour les pompiers croates. Accrédité par l'ambassade de Croatie en France, Mr Nicolai s'est adressé aux institutionnels français, corses ( SDIS 2A et 2B , compagnies maritimes ), aux équipementiers spécialisés, profitant de la tenue à Aiacciu du congrès national des Sapeurs- Pompiers ( 11 au 14 octobre 2017 ). Une tournée des casernes de Corse a également été effectuée. Chacun de ses interlocuteurs s'est montré attentif et sensible à la noble cause des soldats du feu croates.

La diaspora croate, répandue à travers le monde comme les nombreux amis de la Croatie ont répondu présent et participé à cette initiative qui de fait prend un caractère international. Outre les fonds récoltés, un premier convoi est parti de Bastia le 30 octobre.

 En organisant cette opération, le Cercle Petru Rocca met en pratique ses principes de défense de la culture et des valeurs traditionnelles de la Corse, de leur rayonnement à travers le monde, mais aussi incarne cette fraternité naturelle des peuples européens qui fonde notre civilisation commune par-delà les vicissitudes de l'Histoire.


A Squadra





Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Le journaliste José d'Arrigo a effectué l'essentiel de sa carrière comme grand reporter au Méridional, mais aussi comme correspondant en Provence de grand journaux parisiens. Il enseigne le journalisme à l'université d'Aix-en-Provence et intervient dans l'émission de France 2 "Faites entrer l'accusé". José d'Arrigo n'a donc pas le profil d'un dissident réfractaire par principe au politiquement correct. La lecture de son ouvrage "Faut-il quitter Marseille ?" paru en avril 2015 n'en présente que plus d'intérêt au vu de la teneur générale de son propos. Une année durant, José d'Arrigo a interrogé des marseillais de toutes origines, confessions et bord politiques sur leur sentiment au sujet de leur ville et de son avenir. Le constat est quasi unanime et sans appel : Marseille vit sous le signe de la peur, de la violence généralisée sous toutes ses formes ( de l'omniprésente petite délinquance aux guerres du moyen et grand banditisme ) de la tiers-mondisation, la corruption. Une situation irréversible, au vu des évolutions démographiques et sociologiques qui constitue à moyen terme le terreau de l'implantation d'une contre-société, puis de contre-pouvoirs inspirés d'un salafisme "intégrant" et catalysant ces différents aspect du chaos, financés et téléguidés par des agents extérieurs, selon un processus éprouvé en maintes régions du monde.