NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

PONTE NOVU, IDEA CORSA

03-05-2015

Comme chaque année est organisé ce 8 mai le traditionnel hommage aux patriotes corses tombés en 1769 à la bataille de Ponte Novu, défaite qui entrainera la fin de l'Indépendance nationale. Ce travail de mémoire fut initié par les acteurs du premier riacquistu des années 20-30, regroupés autour du journal A MUVRA, puis du Partitu Corsu Autunumistu, tous deux dirigés par Petru Rocca . En 1925 fut érigée A Croce di u Ricordu , à proximité du lieu de la bataille. Ce monument, plus que tout autre, symbolise le fil renoué d'un peuple avec son histoire et donc avec son futur, par delà les vicissitudes du présent .

Au programme de cette journée commémorative, dépôt de gerbe au pied du monument, défilé des Naziunali en costume d'époque, messa nustrale et veillée patriotique. Un intérêt particulier sera accordé à la conférence proposée par les membres du collectif "Guardia Papale Corsa" , retraçant l'histoire de la Garde Corse du pape, cette unité militaire d'élite recrutée sur l'île et basée à Rome, au service des États de l’Église, jusqu'à sa dissolution en 1664, suite à un "incident diplomatique" avec des envoyés du roi de France Louis XIV.

Acteur méconnu de l'histoire de notre peuple et remise aujourd'hui à l'honneur, la Garde Papale Corse symbolise le lien indéfectible unissant la Corse à la Ville Éternelle, à la catholicité et la civilisation gréco-latine . Elle constitue également un exemple historique, parlant pour les générations actuelles et futures, d'une vocation militaire sublimée dans une dimension spirituelle, tournée "vers le haut" par le service de l’Église. Soit le miroir inversé des actuelles bandes mafieuses et autres "milieu corse", suscités par ce même instinct guerrier, mais exerçant une influence négative sur l'ensemble de notre peuple, tirant par là-même "vers le bas" et le matérialisme le plus sordide la volonté de puissance inhérente à l'âme corse. Les dérives passées de certaines franges du nationalisme armé contemporain illustrent de même la nécessaire dimension transcendante et donc unificatrice de l'action politique. La résurgence du concept de "Garde Papale Corse" en tant qu'état d'esprit animant les forces vives de notre peuple est en outre de nature à s'opposer à l'idéologie "charliste" officiellement promue par la République Française et les diverses officines mondialistes qui lui sont affiliées.

Le 8 mai prochain les patriotes rendront hommage à leurs ancêtres tombés pour la Nation, mais aussi à tous ceux des nôtres qui permirent, par leur engagement et les valeurs qu'ils incarnèrent, la survie de l' IDEA CORSA.

A Squadra





Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Entre 1748 et 1873, plus de 940 forçats corses ont purgé leur peine au bagne de Toulon. Peines de droit commun autant qu’actes politiques, les déportations sont aussi liées à l’histoire de la Corse et à l’annexion du territoire par la France. Qui étaient ces hommes et quelle était leur vie ? Pour quel motif ont-ils été condamnés ? Quelles ont été leurs conditions de détention ? Autant de questions auxquelles répond cet ouvrage, témoignage historique de première main.