NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

Christophe Canioni à l'Assemblée de Corse !

10-01-2018

                                 CHRISTOPHE CANIONI : "Mes interventions à l'Assemblée de Corse"

Après 25 ans passés au Front National comme militant, puis comme cadre, Christophe Canioni a été candidat aux élections départementales de mars 2015, puis tête de liste pour les territoriales de la même année. Élu conseiller territorial FN en décembre 2015, il quitte son groupe en janvier 2017 et siège comme non-inscrit. Pour défendre ses idées, il a crée son mouvement politique AVVENE CORSU .

S'il ne regrette rien de son engagement passé, il a décidé de tourner définitivement la page pour inscrire son action politique dans le paysage corse. Dans ce petit livre, Christophe Canioni vous propose de découvrir ses interventions à l'Assemblée de Corse, 2016 et 2017 ( questions aux membres de l'Exécutif suivies de leurs réponses ) sur des sujets qui touchent à l'immigration, la formation, l'agriculture ou encore la culture. L'ouvrage se termine avec ses propositions sous forme de motions qu'il a défendu en commission.


Christophe Canioni " Mes interventions à l'Assemblée de Corse" éditions Anima Corsa 2017





Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Dans cet ouvrage, Gilles Guyot et Philippe Chiaverini examinent les différences entre les constitutions américaines et françaises, issues toutes deux d'une même matrice idéologique, celle du culte des "Droits de l'Homme". Ceux-ci sont élevés au rang de religion révélée, universelle et par conséquent sacralisée par leur volonté proclamatrice. Rien de tel dans la constitution de la Corse indépendante de 1755 qui, comme le souligne les auteurs, "n'a pas éprouvé le besoin de dresser une liste solennelle des droits de l'homme d'abord pour un motif théologique car ils sont convaincus que Vérité et Justice découlent directement de Dieu". La Corse souveraine s'inscrit dans le courant réaliste, celui de l'acceptation d'un ordre des choses émanant de principes supra-humains dont la société des hommes doit s'inspirer.