NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

Les peuples fondateurs de l'Europe

04-01-2016
  La Nouvelle Revue d'Histoire ( NRH ), fondée en 2002 par le regretté Dominique Venner, se distingue de nombre de ses concurrentes par une liberté de ton qui lui permet de présenter des travaux de qualité, accessibles au grand public, non pollués par le politiquement correct ou les dogmes idéologiques du moment. Elle propose des pistes de recherches et des lectures complémentaires originales et courageuses, hors des sentiers battus.

Le numéro Hors-Série numéro 11 ( automne hiver 2015 ), consacré aux "Peuples fondateurs de l'Europe" ne fait pas exception à la règle. Il ambitionne, selon Philippe Conrad, son directeur, " de rappeler aux Européens qui ils sont et d'où ils viennent". L'éditorial évoque des Européens "se voyant assigner la place de simples provinciaux et consentants au sein du grand marché mondial légitimé par l'utopie libérale". L'on appréciera particulièrement les articles consacrés à l'héritage grec, l'esprit de Rome et les racines celtiques et germaniques. La question catalane-espagnole est également abordée de manière ouverte ainsi que l'histoire des Basques, "peuple le plus ancien d'Europe".

L'Europe de demain, sa civilisation, seront refondées par ceux-là même qui en furent à l'origine.

 Cassez vos télés, lisez la NRH !

La Nouvelle Revue d'Histoire, " les peuples fondateurs de l'Europe" hors série, en vente chez votre marchand de journaux.

A Squadra


Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

" Que les auteurs soient engagés ou non, que les temps soient à la la paix ou à au conflit, aucun écrit n'échappe à son contexte.Toute littérature, parce qu'elle participe à la vie de la cité, est un indicateur de premier choix sur les courants de pensée qui traversent habituellement les sociétés. Elle procède, par évidence, du politique... Suivant ce fil rouge qui lui est cher, l'auteur est remonté aux sources de l'imaginaire national corse et, pour en tracer les contours, a interrogé l'histoire littéraire insulaire. Depuis la "giustificazione" du père Salvini au XVIIIe siècle-pour servir à la défense des Corses face aux génois devant les cours européennes notamment- jusqu'aux romans des auteurs de l'entre-deux-guerres et au delà, il montre, à travers la présente étude, combien les figures de cet imaginaire sont prégnantes et opérantes."