NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

Lecture : Les LOUPS NOIRS

22-02-2015
La politique de redécoupage administratif de l'Hexagone autoritairement conduite par l'Etat français a suscité en Alsace une réaction populaire massive et un regain d'adhésion aux idées autonomistes et identitaires. A plusieurs reprises, des milliers de personnes ont défilé dans les rues de Strasbourg, Mulhouse ou Colmar derrière le drapeau ROT UND WISS et le slogan "Elsass Frei", malgré les pressions et les tentatives d'intimidation des autorités françaises. Mais au cours de l'histoire contemporaine, la revendication alsacienne a parfois pris d'autres formes. En décembre 1980 , le groupe alsacien de combat les "LOUPS NOIRS" ( Elsässische Kampfgruppe die "Schwarzen Wolfen" ) entre avec fracas dans l'histoire de l’autonomisme alsacien. C'est la première fois que que des activistes font parler la dynamite pour défendre la spécificité de l'Alsace, son dialecte germanique et pour dénoncer le centralisme jacobin.

LECTURE : LA VOIX DES PEUPLES

12-02-2015
Les textes présentés dans " La voix des Peuples" sont un condensé de reflexions de divers auteurs qui ont mis à la disposition de KSSB l'ensemble de leurs études et leurs perceptions relatives à cette Europe des peuples , ethnique et européenne qui se met en place progressivement malgréla mauvaise volonté de certains états . La chute du Mur de Berlin , et avec lui la fin de la dictature communiste , a grandement contribué au réveil de nombreuses nationalités si longtemps opprimées . Plus prés de nous d'autres nations , d'autres peuples et communautés ethniques relèvent la tête et amorcent un début de vie nationale et de souveraineté : Catalogne , Flandre , Pays Basque , Écosse ..

"Pour solde de tout compte"

31-12-2014
Publié en 2000 aux éditions Denoël, "Pour solde de tout compte" se présente sous la forme d'un entretien entre deux responsables nationalistes de l'époque, Jean-Michel Rossi et François Santoni, et Guy Benhamou, journaliste du quotidien mondialiste parisien "Libération", en charge du dossier corse. L'ouvrage traite essentiellement de la face sombre du nationalisme corse au cours de la pénible décennie reliant les premières scissions survenues au sein du mouvement indépendantiste (1989 ) aux débuts du "processus Matignon"( 1999-2000). Au-delà des faits relatés qui concernent une époque révolue, des enseignements quant à l'avenir du mouvement national peuvent être tirés de la lecture de cet ouvrage controversé. L'idée d'Indépendance, revendiquée par le FLNC à sa création, constituait un mythe mobilisateur permettant de "lier le faisceau" des énergies nationales au sein d'un peuple ataviquement claniste et fragmenté . Son abandon implicite puis assumé dès le début des années 80 au profit d'une "solution de la question corse" d'essence autonomiste allait précipiter la dépolitisation, l'éclatement et la dégénérescence des structures politiques nationalistes clandestines et publiques.

Lecture : "FLNC, de l'ombre à la lumière"

16-12-2014
Publié en 2000 aux éditions l'Harmattan par Jean-Pierre Santini " Front de Libération Nationale de la Corse " sous-titré "De l'ombre à la lumière" est l'un des rares ouvrages écrit par un acteur du mouvement national corse accordant la priorité aux questions doctrinales sur les récits de faits d'armes et autres péripéties politiciennes. Il constitue donc un remarquable outil de formation politique dont il convient de proposer l'étude ( et la critique ), notamment aux plus jeunes militants. L'ouvrage décrit en détail la genèse et les fondements théoriques de la lutte de libération nationale corse contemporaine aboutissant à la création du FLNC, puis en relate les différentes phases jusqu'en 1999 et les prémices du "processus Matignon". L'auteur analyse longuement les contradictions idéologiques qui entraineront les secteurs majoritaires de la mouvance nationaliste vers les errements des années 90, les dérives à la fois réformistes et militaristes allant de pair malgré les apparences et les discours officiels. La principale confrontation opposera, peu après la création du FLNC, les tenants de la notion de "droit à l'autodétermination" du peuple Corse ( hypothétiquement reconnu par la puissance occupante ) comme "point d'arrivée" de la lutte et ceux qui défendront le principe de l'affirmation de la Souveraineté nationale par des institutions politiques corses, issues du peuple Corse et seules légitimes à ses yeux comme aux yeux du monde. La différence qualitative entre "sentiment national" ( l'on dirait aujourd'hui identitaire ) partagé par la majorité des Corses et "conscience nationale", apanage d'une minorité, expliquant la victoire des premiers sur les seconds.

Lecture d'automne : la féodalité Corse

22-11-2014
Comme l'affirme Denis Luciani, l'auteur de l' "Essai sur la génèse et la nature de la féodalité corse", l'étude du Moyen Age comme source de mentalité et de structuration sociale du peuple corse se révèle riche d'enseignements quant au présent et l'avenir . La principale faiblesse du monde féodal corse, qui fut la cause de sa soumission à des puissances étrangères puis de son effacement ne découle pas de la géographie ou des structures claniques, mais de l'absence d'une dimension religieuse transcendante et unificatrice. Une carence à laquelle tenteront de remédier les Révolutions nationales du XVIIIe siècle. Le roi Théodore fondera un Ordre de Chevalerie inspiré des Teutoniques, puis les paolistes placeront le Royaume de Corse sous la protection de la Vierge Marie. L'idée même de Nation Corse est donc sous-tendue par des principes d'ordre spirituel, dont l'oubli ou la mise à l'écart par les influences modernistes seront à l'origine de nombres de dérives ( guerre des "caporali" nationalistes des années 90 ) de la revendication nationale contemporaine. La dimension métaphysique de la lutte nationale Corse intériorisée par tous ses acteurs, son opposition absolue au Chaos occidental, demeurent la clé de la transmutation des faiblesses en force capable de générer un véritable ordre civilisationnel, au coeur du nouveau Moyen Age à venir.

Le "suicide français"...

14-10-2014
Tous les Corses doivent lire de dernier essai d'Eric ZEMMOUR intitulé "Le suicide français". Les indépendantistes y trouveront matière à conforter leurs convictions et les autres...de quoi rejoindre le camp de l'Indépendance.[...]Zemmour dresse le bilan de la dernière phase du déclin de la France qu'il fait remonter aux années 1968-1970. Et le chroniqueur de frapper au coeur : "Loi Rothschild" obligeant l'Etat à emprunter sur les marchés financiers, générant la "dette" et plaçant la sphère politique sous la domination du monde de la finance, remplacement de population par l'immigration de masse, fruit de la complicité liant patronat et "gauche morale", action corrosive des lobbys et réseaux communautaires au coeur du pouvoir etc... Mais l'objet principal du livre est de mettre en évidence l'idéologie "déconstructrice" visant à détruire les fondements naturels de la société française ( famille, traditions, religion, patriotisme ) pour les remplacer par une pensée unique venue tout droit des Etats-Unis.Le politiquement correct, l'antiracisme, le féminisme, le droit d'lhommisme et toutes leurs métastases ont éradiqué en quelques décennies ce qu'il restait du corps social français, le tout s'accompagnant de la mise sous tutelle géopolitique et militaire de la France par l'axe atlantiste.

Anton' Francescu Filippini, pueta è patriottu

Anton Francescu Filippini, natu à San Niculao di Moriani u 14 di lugliu 1908, da ceppu anticu isulanu, cultivò , fin' da giovanu a lingua materna: e so prime puésie patriotiche sò di 1924 . Urfanu di guerra à l'età di sei anni, fece parte di u muvimentu autonomista di "A MUVRA ", participendu à a campagna di riscossa spirituale di a Corsica. In 1926, fù segretariu di rédazione di a rivista "L'ALTAGNA", diretta da Prete Dumenicu Carlotti . Dopu i studi à u liceu di Bastia, andò à Roma in 1927,inscrittusi à a facultà di scienze pulitiche, d'adduturò in 1932 cù una tésa, intitulata "Napoléone è Pozzo di Borgo". In Italia fundò e diresse u periudicu "L'IDEA CORSA" è cullaburò à "CORSICA ANTICA E MODERNA ", à "L'ARCHIVIO STORICODI A CORSICA" e à l'impurtanti giurnali è riviste pulitichi è letterari : "IL GIORNALE D'ITALIA","IL PICCOLO","IL TELEGRAFO","LA NOVA ANTOLOGIA","LA RASSEGNA NAZIONALE", "POLITICA". In quist'ultima fùnu pubblicati i primi capituli di un opéra "La quistione Corsa" duv'ell'era studiata l'évoluzione pulitica è spirituale dill'isula dapoi 1729.

Corse, la renaissance d'une Nation

Engagé depuis plus de quarante ans dans la lutte nationale Corse, Christian Mondoloni dresse le bilan de 250 ans présence française sur l'île, de la politique coloniale menée par la puissance occupante et, à partir de 1957, de l'entreprise de submersion démographique ouverte visant à marginaliser le peuple Corse sur sa terre . Mais l'objet principal de l'ouvrage est de retracer les grande étapes de la prise de conscience nationale, puis de la lutte d'émancipation menée par les Corses contre un système voué à leur soumission et leur éradication. Le rôle central des évènements d'Aléria dans le processus de SECESSION et de RUPTURE permettant un réappropriation de notre histoire y est clairement mis en évidence.

Jean-Guy Talamoni, littérature et politique

16-07-2014
" Que les auteurs soient engagés ou non, que les temps soient à la la paix ou à au conflit, aucun écrit n'échappe à son contexte.Toute littérature, parce qu'elle participe à la vie de la cité, est un indicateur de premier choix sur les courants de pensée qui traversent habituellement les sociétés. Elle procède, par évidence, du politique... Suivant ce fil rouge qui lui est cher, l'auteur est remonté aux sources de l'imaginaire national corse et, pour en tracer les contours, a interrogé l'histoire littéraire insulaire. Depuis la "giustificazione" du père Salvini au XVIIIe siècle-pour servir à la défense des Corses face aux génois devant les cours européennes notamment- jusqu'aux romans des auteurs de l'entre-deux-guerres et au delà, il montre, à travers la présente étude, combien les figures de cet imaginaire sont prégnantes et opérantes."

Le Mythe de l'Hexagone

Tout au cours de l'Histoire, il apparait toujours deux Frances, face à face, qui se haïssent au point souvent de s'entretuer. Rien de tel dans les autres pays européens : ils ont tous connu des conflits internes, mais pas ce perpétuel antagonisme. Le spectacle de la France, par ailleurs, proclame la même absence d'unité, qu'il s'agisse des appartenances historiques de la moitié de ses provinces, des orientations géographiques de ses diverses parties, des cultures populaires qu'on y rencontre, des types humains...
Page(s) - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7

Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

La politique de redécoupage administratif de l'Hexagone autoritairement conduite par l'Etat français a suscité en Alsace une réaction populaire massive et un regain d'adhésion aux idées autonomistes et identitaires. A plusieurs reprises, des milliers de personnes ont défilé dans les rues de Strasbourg, Mulhouse ou Colmar derrière le drapeau ROT UND WISS et le slogan "Elsass Frei", malgré les pressions et les tentatives d'intimidation des autorités françaises. Mais au cours de l'histoire contemporaine, la revendication alsacienne a parfois pris d'autres formes. En décembre 1980 , le groupe alsacien de combat les "LOUPS NOIRS" ( Elsässische Kampfgruppe die "Schwarzen Wolfen" ) entre avec fracas dans l'histoire de l’autonomisme alsacien. C'est la première fois que que des activistes font parler la dynamite pour défendre la spécificité de l'Alsace, son dialecte germanique et pour dénoncer le centralisme jacobin.