NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

Lecture : Avanzà ! La Corse que nous voulons

12-01-2017
an image
Le dernier ouvrage de Ghjuvana Guidu Talamoni intitulé "Avanzà" constitue, pour les non-inités, une introduction à la revendication corse contemporaine, relatée dans ses grandes lignes, ses étapes marquantes ( guerres mondiales et leurs conséquences, évènements d'Aleria , lutte armée etc ..) et ses perspectives d'avenir. "Avanzà" est également un exposé de ce qui peut définir une philosophie politique corse, originale car émanant d'un peuple "issu du fond des âges", et par cette originalité même, susceptible d'inspirer d'autres peuples ou nations, de par les dimensions à la fois profondément humaines, naturelles et spirituelles de cette philosophie politique

Lecture : le Linceul de Turin

27-12-2016
an image
C'est à bon droit que le linceul de Turin peut être qualifié de "provocation à l'intelligence", comme le déclara Jean-Paul II en 1998, en invitant les scientifiques à poursuivre les recherches. Foi et Intelligence, Foi éclairée par l'Intelligence, rien d'autre en définitive que les fondements de la Civilisation Chrétienne.

Alep libérée, victoire de la Civilisation !

18-12-2016
an image
Une délégation de nos camarades de Sangue Corsu était présente ce 17 décembre à Saint Denis à l'invitation du Rassemblement pour la Syrie, pour célébrer la libération d'Alep par l'Armée Arabe Syrienne appuyée par les forces spéciales russes et iraniennes. Les patriotes Corses ont salué comme il se devait cette victoire et offert à Mr Omran Al Khatib, président du Rassemblement pour la Syrie, un drapeau à testa mora,qui flottera bientôt à Damas,comme symbole de l'appartenance soutien des franges les plus conscientes de notre peuple au camp de l'anti-impérialisme et de l'aspiration à un monde multi-polaire. Mrs Al Khatib et Perfetti , représentant de Sangue Corsu, ont souligné dans leurs allocutions respectives l'importance de l'alliance de toutes les forces anti-mondialistes, européennes et arabes, pour affronter le péril islamo-terroriste qui se développe dans l'aire méditerranéenne.

Unité du Peuple, Conscience, Dissidence !

06-12-2016
an image
Au sein d'un monde occidental plongé dans une crise morale et existentielle sans précédent, les peuples européens ou de souche européennes tentent, avec plus ou moins de difficultés selon leur degré d'aliénation et de dégénérescence, de développer leur défenses immunitaires naturelles. Celles-ci sont confrontées au rouleau compresseur propagandiste du prêt-à-penser dominant car émanant des cercles de pouvoir globaliste, mais d'autant plus minoritaire que les peuples demeurent sains et éloignés des métropoles cosmopolites. Les cartes électorales du vote Brexit et Donald Trump illustrent parfaitement cet axiome. Le marécage globaliste et ses médias affiliés incriminent la ré-infosphère ( appelée facho-sphère ) et les réseaux sociaux comme vecteurs d'une conscience politique alternative à la matrice. La sordide agression perpétrée à Ajaccio ce samedi 3 décembre constitue, après les affaires de Sisco et celle des Jardins de l'Empereur, un cas d'école de ce contexte de confrontation entre Système et Peuple, propagande officielle et ré-information.

Les primaires de la droite en Corse

23-11-2016
an image
Quelques éléments d'ordre sociologique et politique peuvent être observés des primaires de la droite en Corse. Ces éléments de dimension psycho-sociologique, que traduisent également les scores élevés obtenus par les Le Pen père et fille lors des élections nationales, comme l'implantation locale du Front National parallèle à une certaine "bo-boïsation" du discours nationaliste corse officiel, mettent en lumière une réalité anthropologique caractérisant l'être profond de notre peuple : celle d'une aspiration à une "droite des valeurs" irréductible aux questions économiques, aux antagonismes de classes et à la prédation capitaliste, imprégnant la revendication nationale corse elle-même. Celle-ci est appelée à se nourrir du triste spectacle de la décadence française, y compris au sein des populations françaises "réfugiées" en Corse. Cette réalité naturelle, radicalement antagoniste à la bien-pensence dominante et aux idéologies politiquement correctes importées de Paris, est une tendance lourde de la vie politique corse y compris dans sa dimension purement électorale. Elle est donc naturellement appelée à constituer le socle idéologique de la lutte de libération nationale des années à venir.

Resistència , la Catalogne-Nord en lutte !

14-11-2016
an image
Le 5 novembre dernier était annoncée la naissance officielle de Resistència, mouvement d'émancipation national en Catalogne-Nord ( sous juridiction française ). Llorenç Perrié Albanell, l'un de ses cadres répond nous présente la démarche et , plus généralement la revendication catalaniste.

Quel populisme pour la Corse ?

03-11-2016
an image
La secousse sismique politique constituée par la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine traduit la montée en puissance , au sein du monde occidental américano-centré, d'une opposition frontale au Système dominant que l'on nomme le Populisme. Le populisme est l'aspiration et la résistance des peuples face aux oligarchies globalistes. Il s'exprime sous des formes différentes selon les époques et les lieux. Le populisme en zone occidentale se caractérise par une synthèse opérées entre les deux aspects de la notion de Peuple, et partant, de leurs aspirations : l'Ethnos ( le peuple comme communauté ethnique organique ) et le Démos ( le peuple comme classe laborieuse opprimée ). Le populisme est donc à la fois la défense des "petits blancs" victimes de l'immigration et de ses conséquences, et celle du monde du travail, confronté à la dérégulation sociale et la financiarisation de l'économie.Il s'oppose frontalement aux "élites" auto-proclamées, transnationales, transgéniques, voire transgenre, regroupées au c½ur des capitales interconnectées aux flux financiers mondiaux ( l'hyperclasse du gourou Jacques Attali).

La gauche "progressiste" en Corse

03-11-2016
an image
La séquence politique initiée en décembre 2015 par l'élection d'une majorité nationaliste à la CTC a vocation à se poursuivre, dans la logique officiellement affichée, au cours de la prochaine mandature. Les prochaines élections territoriales inaugureront la fameuse Collectivité Unique, présentée en Corse comme une "victoire" nationaliste alors qu'elle ne constitue en réalité qu'une application locale de la loi française de décentralisation administrative dite NOtre. Dans cette perspective, le camp simeoniste affirme sa volonté d'élargir la majorité territoriale à des groupes politiques et des personnalités qualifiées de "progressistes". Sont expressément désignés les tenants d'une gauche insulaire "corsiste" regroupée autour du maire de Bunifaziu, Mr Jean-Charles Orsucci, et Mme Emmanuelle De Gentili, première adjointe à la mairie de Bastia. L'incapacité de ces deux personnalités à s'entendre au premier tour des dernières territoriales avaient abouti à l'échec de leur démarche d'intégration à une nouvelle gouvernance insulaire.

Hè ora di vultà !

30-10-2016

La contribution ci-dessous nous est adressée par Guy, un corse exilé dans la région toulonnaise. Elle évoque deux processus parallèles susceptibles de conscientiser nos compatriotes "hors les murs" et pour certains, décider d'un cheminement vers un retour aux sources, à l'Origine, seul garant d'un futur individuel et collectif : l'implosion et l'effondrement de la République Française d'une part, la construction de la Nation Corse de l'autre.

Le Maroc islamiste et la Corse

19-10-2016
an image
Le guvernu corsu soutenu par la population a pris des positions très fermes sur les revendications islamistes en Corse . Si les représentations officielles marocaines comme les responsables musulmans de Corse -liés au régime marocain - ont fait preuve d'un remarquable sens des responsabilités ces derniers mois, la vigilance s'impose, alimentée par une information actualisée . L'islamisme de masse constitue une tendance lourde des temps à venir, difficilement gérable par quelque gouvernement européen que ce soit . Elle est source de déstabilisation et de manipulation émanant de la "gouvernance globale" comme l a mis en lumière l'offensive pro-burkini de cet été relayée par les officines mondialistes. Le processus d'islamisation "par le bas" mis en ½uvre dans toute l'Europe est basé sur une conquête territoriale articulée aux phénomènes de délinquance de masse ( chasser les "kouffars" et le trafic de drogue ( financement de l'activisme ). En Corse l'islamisme est une arme supplémentaire susceptible d être utilisée contre notre peuple par l'état français. Le combat contre l'islamisme, son terreau naturel délinquant et la cause première de son émergence ( immigration de masse comme phase ultime de la politique de colonisation de peuplement ) s'inscrit donc pleinement dans les axes de réflexions guidant lutte de libération nationale du peuple Corse.

Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Le journaliste José d'Arrigo a effectué l'essentiel de sa carrière comme grand reporter au Méridional, mais aussi comme correspondant en Provence de grand journaux parisiens. Il enseigne le journalisme à l'université d'Aix-en-Provence et intervient dans l'émission de France 2 "Faites entrer l'accusé". José d'Arrigo n'a donc pas le profil d'un dissident réfractaire par principe au politiquement correct. La lecture de son ouvrage "Faut-il quitter Marseille ?" paru en avril 2015 n'en présente que plus d'intérêt au vu de la teneur générale de son propos. Une année durant, José d'Arrigo a interrogé des marseillais de toutes origines, confessions et bord politiques sur leur sentiment au sujet de leur ville et de son avenir. Le constat est quasi unanime et sans appel : Marseille vit sous le signe de la peur, de la violence généralisée sous toutes ses formes ( de l'omniprésente petite délinquance aux guerres du moyen et grand banditisme ) de la tiers-mondisation, la corruption. Une situation irréversible, au vu des évolutions démographiques et sociologiques qui constitue à moyen terme le terreau de l'implantation d'une contre-société, puis de contre-pouvoirs inspirés d'un salafisme "intégrant" et catalysant ces différents aspect du chaos, financés et téléguidés par des agents extérieurs, selon un processus éprouvé en maintes régions du monde.